Wire

Chairs Missing

Chairs Missing

 Label :     Harvest 
 Sortie :    août 1978 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Dix mois à peine après Pink Flag, Wire signe un nouveau coup de maître avec Chairs Missing, qui marque une transition brutale, entre le son sans concession de leur premier opus, et l'ambiance bien plus posée de 154.
A l'exception de "Sand In My Joints" et de "Too Late", titres qui auraient trouvé leur place sur Pink Flag, l'atmosphère se fait plus froide. Elle est même parfois inquiétante, grâce à des effets souvent étranges: cris et voix enregistrés en arrière-plan sur "Practise Makes Perfect", guitare au son... indescriptible sur "I Am The Fly", etc... L'usage des claviers (en particulier sur "Another The Letter") et des synthés est lui aussi remarquable, et la production donne un son plutôt clair à l'ensemble.
Les paroles, lorsqu'elles ne sont pas hermétiques, sont elles aussi plus sombres. Mais "sombre" ne veut pas dire "ennuyeux", et l'on se laisse facilement emporter par les mélodies travaillées et souvent sublimes - mention spéciale à "Used To", "Outdoor Miner" et "Marooned" - ou l'énergie communicative des titres les plus rapides et abrasifs ("Sand In My Joints", "Another The Letter" ou encore "Too Late"). Par contre, "Mercy" et "I Feel Mysterious Today" pêchent respectivement par leur longueur et par le bruit - on dirait une perçeuse ! - qui accompagne le refrain. Cela ne suffit pas à gâcher le plaisir que dégage l'écoute de cet album qui reste excellent, même si j'ai tendance à préférer Pink Flag ou 154 qui sont quand même un peu plus accessibles.
Mais attention ! Si vous aimez Pink Flag, vous n'aimerez pas forcément ce disque, car la majorité des titres sont radicalement différents de ceux que l'on rencontre sur le premier opus du groupe.


Excellent !   18/20
par Maxou


  Note de l'auteur:
Certaines éditions CD (Restless et Harvest) ont 3 bonus-tracks dont "A Question Of Degree", un single, mais la version la plus récente (Harvest encore, avec un bandeau "Original Masters" sur le côté) en est dépourvue.


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 septembre 2006 à 21 h 55

Beaucoup de musiques, beaucoup de groupes me plaisent... j'ai des préférés, jamais de favoris... et pourtant, si je devais n'en choisir qu'un, un et un seul, l'unique, lequel serait-ce ? Je ne sais évidemment pas, mais si il y avait effectivement choix, Wire serait en pôle position. Et Chairs Missing plus particulièrement.


Cet album est dantesque, parfaite liaison entre Pink Flag et 154, il a à mon sens ce petit plus qui lui permet d'etre mieux que simplement exceptionnel. Tous y respire la folie, à commencer par la pochette. Les différents titres ont pour particularité commune d'être très envoûtant. La bande à Newman joue une musique post-punk particulièrement ambiante et atmosphérique, délaissant un peu leur minimalisme d'antan. Et au final, le verdict est sans appel: il est impossible de résister à ce tourbillon de démence pure...
Chairs Missing est le passage entre notre monde et un univers sombre et malsain. "Practice Makes Perfect" nous fait rentrer ainsi de plein pied dans cette dimension alternative, et ce, de manière terrifiante (bon, j'exagère peut-être un peu mais... ). Les morceaux s'enchaînent alors vite, très vite, qu'ils soient pop ("Outdoor Miner"), coldwave ("Used To") ou punk ("Too Late"). Les sommets de l'album sont incarnés par "Heartbeat", monument oscillant entre innocence et paranoïa, et "Mercy", monstre de puissance, d'une intensité sans pareil. Ces deux titres sont à mon avis les plus représentatifs du groupe par l'intensité qu'ils dégagent.

L'ambiance perturbée et tendue qui se dégage de ce disque me déconnecte de la réalité. Grace à Wire, je me suis pris de passion pour le post-punk et la coldwave. Un album unique...
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
386 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...