Nebula

Apollo

Apollo

 Label :     Liquor And Poker 
 Sortie :    mardi 21 février 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Mine de rien et dans une indifférence quasi générale, Nebula sort, depuis sa formation, galette exceptionnelle sur galette exceptionnelle. On peut se jeter les yeux fermés sur chaque nouvel album sans hésiter et Apollo ne déroge pas à la règle.

On retrouve sur ce nouveau disque toutes les composantes du style du groupe : un peu de rock psyché, du stoner et une louche de garage. Cette dernière composante est d'ailleurs plus présente ici que sur Atomic Ritual. Nebula renoue avec ce rock crade assez présent sur leur premier album. On retrouve donc des morceaux directs et ultra efficaces que ne renierait pas un Mudhoney : l'ultra jouissif "Fever Frey" ou "Controlled", morceau agrémenté d'une lead guitare typiquement sixties.

Mais l'ensemble de Apollo est tout de même empreint de cette patte psychédélique/cosmique indissociable du groupe. Mélodies de guitares aériennes, envolées rythmiques, nappes de guitares fuzzées, clavier seventies et tout le fourbi habituel des groupes psychédéliques (sitar, percussions diverses...); tout concours à mettre l'auditeur en orbite. Mais sans inspiration, ce foisonnement instrumental ne serait qu'un gloubiboulga indigeste. Ca serait sans compter sur le talent incontestable d'Eddie Glass et Ruben Romano. Le premier sait tisser des mélodies de guitares pour enjoliver les morceaux et les rendre, au final, vivants et colorés. Le deuxième balance des rythmiques efficaces et des roulements avec dextérité insufflant une énergie folle. On traverse donc cet album sur un nuage, porté par des compositions magiques.
"Loose Canon", "The Eagle Has Landed" ou les plus éthérées "Decadent Garden", "Future Days" ou "Opiate Float" sont vraiment ce qui se fait de mieux actuellement dans le style stoner 'cosmique'...

Les héritiers directs du monstre magnétique première période sans contestation possible. Ne pas oublier d'attacher sa ceinture avant de commencer l'écoute de Apollo sous peine de se perdre dans l'espace. Vivement le prochain album.


Parfait   17/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
211 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead