Powersolo

Egg

Egg

 Label :     Crunchy Frog 
 Sortie :    2006 
 Format :  Album / CD   

Et si 2007 était l'année de Powersolo ?
2005: tournées triomphales dans la foulée du remarquable album It's A Race Day, divers festivals, Juanito utilisé dans une pub française...
2006: toujours la même folie en scène, des dates excellentes dont une participation remarquée aux nuits de l'alligator à la maroquinerie, et surtout, sortie de Egg, objet de la présente critique.
La pochette tout d'abord: l'oeuf au plat y est omniprésent, il suinte des poches des chemises des trois powersolistes, il s'étale triomphant sur le devant, il pullule sur l'arrière.
Que faut-il y voir ? J'ai tenté d'interroger l'inénarrable Kim, de savoir si la cuisine danoise avait récemment changé de cap, délaissant le couple porc-bière pour glisser vers la poule-aquavit ? Sa réponse reste un exemple de l'effet de l'alcool sur cet homme qui fût autrefois l'orgueil de ses parents:
Egg is the beginning of all life and is a symbol of fertility. Egg is protein and calcium. You can build houses with it. Egg equals human, ape, worm, bird, alligator, spider, rattlesnake or an omelet!! Eggs are white, brown, green. They come with dots. Some with two yolks, but nonetheless, all eggs. Egg is love on Easter-day. At times, eggs are hate and contempt at political rallies. Eggwhites are good for your semen. Egg is biological art. Egg is colesterol. Egg is punch. Eggs are the issue of conversation for millions of people,- and breakfast. Egg equals speculations,- and bird disease. Eggs are raw. Eggs are blue. Eggs are rotten. Eggs might be useful during sexual purposes. Egg is food. Je vous laisse traduire...
Passons au contenu.
Des merveilles dans différents styles; en retenir une plutôt que l'autre, ce serait trahir l'esprit d'un album auquel ont contribué Martin Stone, légende vivante et membre honoraire des Pink Fairies dans les années 70, Dorthe Gerlash (chanteuse du groupe danois Hush), Seb Doubinsky (pour les paroles de "White Chocolate") et... et... Jon Spencer en personne pour une apparition en forme de renvoi d'ascenseur (sur le morceau "Aloha New-York"), puisque Kim Jeppesen accompagne régulièrement à la contrebasse Jon et Matt Verta-Ray dans leur projet Heavy Trash.
Si on veut résumer, une espèce d' incroyable patchwork des influences préférées des frères Jeppesen qui fait parfois penser à Ween (croisé avec Mudhoney pour le sidérant morceau "Knucklehead"),aux Godless Wicked Creeps (première formation de Kim), à Johnny Cash mâtiné de Beastie Boys ("Plasma Crystal Dope"), aux duos Sinatra-Hazzlewood ("Mr. Marsman)", à du pur Rockabilly ("Rockin'8"), un patchwork d'influences transcendé par la folie communicative de trois bersekers du rock doublés de virtuoses de leurs instruments respectifs.
Ne tuez pas dans l'oeuf vos chances de découvrir un groupe aussi intègre que délirant. Achetez louez volez téléchargez ce monument. Allez aussi sur leur site car il dépote gravement.
Et ne les ratez pas au printemps 2007 quand ils tourneront en France, vous seriez vraiment du genre à tuer la poule aux oeufs d'or.
Et Kim, tu me devras une bière !


Excellent !   18/20
par Talldwarf


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
108 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches