Tim Buckley

Goodbye And Hello

Goodbye And Hello

 Label :     Elektra 
 Sortie :    juin 1967 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Disons-le tout de suite, Goodbye And Hello fait parti des ces albums absolument parfaits si nombreux en cette fin des années 60. Souvent comparé à Sgt Pepper, le deuxième album de Tim Buckley est, dans le même ordre d'idée que l'illustre modèle beatlesien, une sorte de célébration éclectique et élitiste de la musique populaire. Et le panel est large : de la musique médiévale à la pop psychédélique en passant bien évidemment par le folk-rock. L'ensemble de l'album est cependant d'une cohérence incroyable contenu de ses ambitions musicales.
Il faut dire que Tim Buckley a à sa disposition plus de temps et de moyens matériels pour parfaire son oeuvre que lors de son premier album éponyme. Un mois tout juste est nécessaire à sa réalisation alors que Tim Buckley lui fut enregistré en deux jours. Et on peut dire que l'artiste en question sait en profiter. Il n'hésite pas ainsi à faire 23 prises pour la voix du monument épique sur fond de percussions latinos "I Never Asked To Be Your Mountain". Ah ! La voix de Tim Buckley... J'aimerais savoir vous en parler comme Pierre Bellemare le faisait avec ses 'histoires mystérieuses' mais le mieux c'est quand même de l'écoutez. La différence avec le premier album se situe également au niveau des textes moins naïfs et fleur-bleue. La chanson qui ouvre l'album sur fond d‘explosion d'une bombe atomique, "No Man Can Find The War", s'inscrit ainsi dans la grande tradition américaine des protest-songs.
Si la tentation de disséquer les 10 chansons de cet album est grande, on peut toutefois se contenter d'évoquer quelques perles venues de nulle part comme cette "Carnival Song" qui pour le coup fait irrémédiablement penser à l'univers de Sgt Pepper mais sur un ton beaucoup plus mélancolique et grave. Tout comme le tube de cet album, le seul dans la carrière de Tim Buckley, "Morning Glory" et ses choeurs à tomber par terre... Et puis comment ne pas évoquer le morceau-titre de plus de 8 minutes qui est d'une complexité rythmique hallucinante, annonçant en cela les futurs travaux de Tim Buckley sur le modèle du jazz.
Goodbye And Hello est un pur chef-d'oeuvre, probablement LE chef d'oeuvre de Tim Buckley. Car tant bien même que d'autres de ses albums, notamment Happy Sad, sont plus ambitieux notamment dans la déconstruction du format traditionnelle de la chanson, Goodbye And Hello est le seul qui ne verse à aucun moment dans la virtuosité gratuite (souvent ennuyeuse) tout en conservant ce côté lyrique et gracieux. Oui... gracieux... c'est le mot. Car Goodbye And Hello est en tout point un album touché par la grâce...


Intemporel ! ! !   20/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
80 invités et 2 membres
X_Wazoo
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :