Captain Beefheart

Mirror Man

Mirror Man

 Label :     Buddah 
 Sortie :    1971 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

A défaut d'être un vrai retour aux sources, ces quatre longs titres sortent de la manche du Magic Band sous Mirror Man pour une petite heure de blues transcendé. Son contenu fut à l'époque évincé du Strickly Personnal à sa sortie en 68. Cette édition permet donc de profiter un temps soit peu de la vieille mouture musicale de Captain Beefheart sous de gros trips obstinés sans oublier son aspect décalé. Les dix-neuf minutes de "Tarotplane", les huit d'un "Kandy Korn" étendu (puisque déjà sur Strickly Personnal), les dix de "25th Century Quaker" et les quinze du dansant "Mirror Man" auront de quoi en lobotomiser plus d'un l'une après l'autre. Ce par leurs riffs obsédants (les guitares sont toujours impressionnantes chez Beefheart, quoi qu'elle fasse), leurs rythmes emprunts d'un héritage aussi lourd que jouissif, et bien entendu ces cordes vocales sauvages omniprésentes comme narrateur mélodique excentrique. En prenant son temps, en étalant ainsi son blues débordé, les ressources de Mirror Man font qu'on tombe beaucoup plus facilement sous le charme qu'avec les galettes plus tordues et les plages plus évasives du boss. Cela en fait une des œuvres anciennes les plus appréciables et accessibles de la troupe.


Excellent !   18/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
298 invités et 1 membre :
NicoTag
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused