Shawn Smith

Let It All Begin

Let It All Begin

 Label :     818 Music 
 Sortie :    mardi 28 décembre 1999 
 Format :  Album / CD   

1999 ou l'année critique pour l'auteur/compositeur/chanteur/producteur et pianiste Shawn Smith. Après porté sa voix dans les plus belles sphères du rock et de la pop américaine avec Satchel, Brad et Pigeonhed, l'artiste débute une nouvelle aventure discographique en solo. Let It All begin est donc l'album d'une nouvelle et énième aventure pour cet artiste exceptionnel, à la fois soulman et rocker dans l'âme.

Autant ne pas se le cacher de suite, Let It All Begin n'est pas un chef-d'oeuvre aussi abouti que les deux disques de Satchel. Il n'est pas non plus aussi riche qu'un album de Brad ou étonnant comme un Pigeonhed. Il ne manque pourtant pas de charme. Plus convenu que ses précédents essais, Shawn Smith se donne ici à fond dans un projet très pop, emmené par des ballades nonchalantes accompagnées de piano ("Land Of Gold (Anna)", "Let It All Begin", etc.) ou à la guitare ("Love Is Always (In Your Eye's)").

Le principal atout de se disque est le fait que toute la musique est construite pour mettre en valeur la voix de Shawn. Aussi exceptionnelle que par le passé, il sait souvent émouvoir comme dans les superbes "My Very Best", "Pearl" ou "Our Songs". Ce dernier titre sorti tout droit d'une histoire d'amour mal engagée marque une continuité avec The Family de Satchel. Une superbe transition entre deux mondes que Shawn Smith voulaient différents mais complémentaires.

Dans un genre plus pop, sur "On The Banks", il parvient en quelques notes à mettre en valeur un titre pop tout ce qu'il y a de plus classique, avant de marquer un titre rock de son emprunte inimmitable: "The Train Is Coming". Peut-être le meilleur titre de ce disque un peu disparate, le train arrive sur une montée très rock de basse dans la tradition du Shame de Brad avant de laisser la place à une voix juste et précise, simplement sensationnelle.

Un album qui paraît donc fade à première vue, convenu, avec des compositions simplistes, bien loin des univers des productions précédentes de Shawn Smith. Mais, comme un bon vin, Let It All Begin prend de la valeur avec l'âge, et fournit une preuve supplémentaire, s'il en était besoin, que Shawn Smith dispose d'une voix absolument ahurrissante.


Pas mal   13/20
par Sinoc


  Let It All Begin a été réédité en 2003 chez Etablishment Store.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
207 invités et 2 membres
Reznor
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :