Mickey 3D

Mistigri Torture

Mistigri Torture

 Label :     Premier Disque 
 Sortie :    1999 
 Format :  Album / CD   

Mistigri Torture est le premier album de Mickey 3D. L'album s'ouvre sur "La France A Peur", un titre engagé qui prend en ces temps de révolte une consonance toute particulière. En un titre qui dénonce les dérives médiatiques le groupe se place d'entrée contre les politiques sécuritaires et contre la propagande bien trop présente ces dernières années. Engagé il l'est à plusieurs reprises: "Le Grand Jacques" qui reprend le titre d'une chanson de Brel mais qui s'adresse à Chirac, le président ‘adoré des petites vieilles'. Comment ne pas évoquer ce titre qui remercie dieu d'avoir mis les cons au pouvoir ? Une dénonciation de la bêtise humaine certes pas nouvelle mais franchement réussie.
Tout n'est pas que politique dans ce disque qui sait aussi se faire plus léger avec un coté pop bricolé parfois à la limite de la lo-fi. A noter le génial délire sonore survolté, toutes guitares saturées en avant, qui clôture l'album.
Entre moment de franche déconnade et d'autre ou ils nous content des histoires d'amour tragiques, on à ici un bon premier album lance une carrière que l'on sait maintenant réussi. Encore loin d'être parfait, mais une belle démonstration qu'une certaine forme de chanson rock française existe bel et bien.


Bon   15/20
par Mozz


 Moyenne 15.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 10 décembre 2011 à 10 h 25

C'est quelque part sur une route auvergnate avec ses cris de loup, ou plutôt de fantôme, que Mickey 3D et "La France A Peur" a attiré l'attention la première fois.

Placé en ouverture de ce premier album, il est judicieusement suivit par "Merci La Vie", chanson plus marquante avec son texte urgent, bien servi par une pop folk nerveuse et un chant coléreux. Les quatorze titres habités d'une ambiance champêtre pour beaucoup (la "Chanson Du Calvaire" et les mémères qui aiment "Le Grand Jacques" amènent une image assez France Profonde, pour ne citer qu'eux en exemple), à cause de l'aspect artisanal des chansons pour la plupart réalisées dans la chambre de Mickey, prennent des teintes pop, folk, variété, électro, rock, blues, qui s'agencent parfois pour quelques-unes au moyen d'une recette typique du duo. A cela, il convient de ne pas oublier un certain humour parfois grinçant qui excelle avec la voix indolente de Michael Furnon. A d'autres instants, les grincements s'avèrent plus sérieux comme sur "La Guerre C'était Pas Si Mauvais" et son violon au son 'grippé'. Malgré tout, le fait d'entendre de l'humour n'empêche pas de penser que "Psylo" semble dispensable au bout de 4 minutes 48 secondes de déjantisme sur fond d'electro pop longuet, de même pour le sussuré "Good Bye Green Day".

Au final, hormis ces deux passages trouvés creux, on se verrait bien écouter 'allègrement' Mistigri Torture sous les bras noir d'un vieux christ qui garde la campagne. Ne demandez pas pourquoi, cette image revient à chaque fois.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
72 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?