John Frusciante

Smile From The Streets You Hold

Smile From The Streets You Hold

 Label :     Birdman 
 Sortie :    jeudi 28 août 1997 
 Format :  Album / CD   

A l'image de l'état mental de son auteur, Smile From The Streets You Hold est un puzzle. Laissés en plan depuis des années jusqu'au bouclage de cet album, les 17 titres sont une mouture des trips de John Frusciante de 1988 à 1996. Le disque n'est donc pas aussi linéaire ou aussi ambiant que son précédent Niandra Lades..., et de l'aveu même du musicien, n'était à l'époque qu'un moyen lucratif pour se procurer de la drogue. C'est donc avant tout la biographie difficile à suivre d'un junkie racontant qu'il fut autrefois un musicien.
Les 8 minutes de "Enter A Uh" (merveilleusement stridentes) et les 9 de "I May Again Know John" (quasi-insupportables) reflètent respectivement le bon et le mauvais coté de l'objet livré à nos oreilles pour de bien mauvaises raisons. Les compositions de l'artiste ont toujours été déstructurées, elles sont ici si peu homogènes qu'on ne peu à aucun moment suivre l'album comme un voyage sonore, plutôt comme une compil' de faces-b mal bouclée...
En fouillant bien (tel l'antiquité "A Fall Thru The Ground"), on y trouve la musique de l'ancien Frusciante sain de corps et d'esprit qui réapparaîtra quelques temps plus tard.

John Frusciante nous propose donc son vide-grenier où tout n'est pas bon à prendre, certes, mais où l'on trouve toujours une ou deux curiosités uniques et intéressantes à s'approprier.


Pas mal   13/20
par X_YoB


 Moyenne 11.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 03 mars 2006 à 12 h 30

Deuxième album solo pour John Frusciante. Ce disque plutôt une compile de chansons enregistrées entre 1986 et 1996. Un album purement commercial donc, puisqu'il a pour but de renflouer les dettes de Frusciante envers son dealer.
C'est pas franchement l'album que je conseillerais pour commencer la collection. Comme pour l'album précédent, c'est vraiment très spécial, mais là encore plus. N'importe quel fan hystérique vous dira que c'est une pure merveille car 'il montre le désespoir d'un homme rongé par les drogues...' mais pas moi. Désespoir est le mot juste pour cet album. C'est d'une tristesse. Dès le début avec "Enter A Uh" ont a envie de se suicider: 8 minutes de chaos, une guitare, une voix horrible qui frise le ridicule tellement c'est moche parfois. C'est vraiment le genre de musique à mettre quand il pleut, ou quand on s'est pris un gros râteau.
Bon évidement tout n'est pas à jeter, il reste quelques perles mais dans l'ensemble c'est plutôt médiocre.
Un album réservé aux fans et seulement aux fans.
Frusciante a fait retirer de la vente ce CD jugeant le contenu trop faible: véridique.
Pas terrible   9/20







Recherche avancée
En ligne
305 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?