Dirty Three

Whatever You Love, You Are

Whatever You Love, You Are

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    mardi 07 mars 2000 
 Format :  Album / CD   

L'œuvre de l'an 2000 de Dirty Three se veut plus raffinée. Si "I Offered It Up To The Stars & The Night Sky" est à nouveau un éternel tour de force maison faisant monter la sauce sur un quart d'heure pour faire trembler les murs d'un déluge bruitiste, la majeure partie de Whatever You Love, You Are se veut poursuivre le fantôme pondéré de son prédécesseur.
Ayant probablement prit goût au subtil et au calme à travers une production plus soignée depuis le passage de Steve Albini sur Ocean Songs, ce nouveau disque tente la plupart du temps une composition plus fine sans pour autant trahir le registre auquel les trois hommes se dévouent. "Some Summers They Drop Like Flys", "I Really Should've Gone Out Last Night" ou "Some Things I Juste Don't Want To Know" s'apparentent alors à du classique tendu, tout en conservant cet aspect omniprésent chez Dirty Three de musique de film à penchant far-west. De très belles pièces distinguées... Il suffit pour finir de saupoudrer d'un "Stellar" dépouillé où White nous divertie d'une improvisation colorée, et d'une conclusion diffuse en la présence de "Lullabye For Christie" pour parachever la tranche de variété qui aurait pu manquer à la galette.
Des artistes aux mains d'orfèvres ne peuvent que remporter tous les suffrages à chacun de leurs vernissages.


Très bon   16/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
137 invités et 3 membres
Climbatize
Arno Vice
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?