The Sisters Of Mercy

Vision Thing

Vision Thing

 Label :     Elektra 
 Sortie :    lundi 22 octobre 1990 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Les Sisters changent quelque peu de registre sur cet album, très orienté guitares et sonnant rock.
Toutefois, le groupe d'Andrew Eldritch n'abandonne pas pour autant les ambiances gothiques qui faisaient le charme de Floodland ou First And Last And Always.
Ca commence d'ailleurs très rock avec "Vision Thing", "Ribbons" et "Detonation Boulevard", marqués par des guitares pas avares en riffs et la voix bowiesque du "maître".
"Something Fast" expose la face acoustique du groupe, la voix de Maggie Reilly apportant une petite touche charmante à ce morceau assez réussi.
Retour à l'électricité sur "When You Don't See Me" et "Doctor Jeep", et confirmation que le petit revirement opéré par le groupe sur cet album, s'il l'éloigne lègèrement du gothique sombre des albums précédents, ne le fait pas perdre en qualité.
"More" fait intervenir les synthés sur son intro, plantant une atmosphère ... gothique, sur ces mêmes synthés jouant le même motif en boucle, avant que n'arrivent les guitares derrière les voix d'Andrew et Maggie. Claviers et six-cordes alterneront de cette façon jusqu'à 1min30 de la fin du morceau, où les deux voix se répondront sur fond de claviers discrets: beau morceau !
Enfin "I Was Wrong", acoustique et également très réussi, cloturera ce disque.
Une 'déviation' assez réussie pour un groupe habilement drivé par Eldritch.


Très bon   16/20
par Thurstonwill


 Moyenne 13.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 11 janvier 2007 à 18 h 52

Après Floodland et ses synthés grandiloquents, les Sisters Of Mercy reviennent avec Vision Thing à un son plus rock. Trop rock ? On y reviendra... Le line up, à part le chanteur Andrew Eldritch et la célèbre boîte à rythmes Doktor Avalanche, compte Andreas Bruhn (qui compose certains titres) à la guitare et Tony James (ex-Generation X et Sigue Sigue Sputnik) à la basse, avec l'apport de Maggie Reilly (qui chanta avec Mike Oldfield) aux chœurs et de Tim Bricheno (ex-All About Eve) à la guitare (acoustique 12 cordes essentiellement). Pour cet album, Andrew Eldritch souhaitait des guitares abrasives à la Stooges. On en est loin malheureusement... Le premier titre, "Vision Thing", est très basique, limite hard FM. Le second, "Ribbons", est beaucoup plus réussi, intense et tendu. "Detonation Boulevard", avec ses chœurs ridicules et son pseudo-solo de guitare à deux sous, est encore pire que "Vision Thing". "Something Fast" est une ballade assez réussie, avec une belle guitare acoustique. "When You Don't See Me" est beaucoup trop pompeux. "Doctor Jeep" est lui aussi un titre assez hard FM. "More" est un morceau très théâtral, un peu meilleur que les deux précédents, sans convaincre tout à fait cependant. "I Was Wrong" constitue à mon sens le meilleur morceau de l'album, avec une belle mélodie et une cascade de guitares cristallines. Le meilleur morceau... mais s'il figurait sur l'album First And Last And Always ce serait le moins bon ! Au total, un album très décevant de ce grand groupe, avec seulement 3 ou 4 morceaux intéressants.
Notons que la réédition remasterisée de 2006 propose un inédit (assez bon), deux remixes (dispensables) et deux titres live (dispensables également).
Passable   11/20







Recherche avancée
En ligne
290 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?