The Sisters Of Mercy

Paris [Bataclan] - samedi 07 mars 2009

Ce soir là le bataclan sentait la sueur et le cuir. Les crêtes capillaires et autres accoutrements louches des nombreux fans et nostalgiques faisaient honneur aux Sisters Of Mercy, eux peut-être pas.

Après une très bonne prestation du jeune groupe ILikeTrains en 1ère partie, comparé aux vieilles stars gothiques, les Sisters Of Mercy sont là, sur la scène du bataclan et ovationnés par leur public. Seulement 2 guitaristes pour accompagner le chanteur et la cultisme boite à rythme propre au rock des années 80. Mais c'est aussi à cause de cela que le bât blesse, cette boite à rythme, en plus d'être sur mixée, donne un tempo trop carré aux chansons. Les 2 guitares sont presque anecdotiques, leurs meilleurs moments sont quand ils partent dans des clichés de solos hard-rock fm c'est dire s'il y avait un petit décalage... les chansons sont presque défigurées pour certaines. Le chanteur quand à lui, vraie figure de proue du groupe ressemblait à une caricature d'esclave germanique sado-masochiste crâne rasé habillé tout en cuir noir comme on croyait n'en voir que dans les films de série Z. Sa voix passait difficilement à travers le rock gothique joué derrière un son presque noise, peut-être là une volonté de coller au son des vieilles cassettes audio datant de 20 ans.
Beaucoup de choses à jeter dans ce concert certes mais ce qui m'a vraiment surpris c'est la loyauté, la fidélité du public envers ce groupe, qui même avec une prestation moyenne reste là, présent et enthousiaste, une émotion communicative pour peu qu'on ait un minimum d'empathie et heureusement c'était mon cas. Je n'ai même pas ressenti beaucoup d'ennui a part à un moment, sur une ou deux chansons ou je sentais également une certaine perplexité du public face au réarrangement d'une ou deux chansons au milieu du concert, se demandant ce qu'il se passait.

Alors oui ce n'était pas le meilleur concert que j'ai vu mais avec à un public aussi fidèle, sans être abruti, et quand même heureux on arrive à tenir sur la longueur... le statut quasi-culte de ce groupe à peut-être aussi eu son effet, il faut de temps en temps savoir ne pas demander la perfection

Remerciement tout spécial à 17 seconds pour m'avoir donné l'opportunité gratuite d'assister à ce concert.


Moyen   10/20
par Kaliayev


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
224 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?