Low

I Could Live In Hope

I Could Live In Hope

 Label :     Vernon Yard 
 Sortie :    mardi 15 février 1994 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Il faut sans doute se mettre au niveau du rythme imposé par les trois ascètes de Low pour aprécier toute la beauté éternelle qui habite viscéralement le premier album du groupe. C'est-à-dire, tout laisser tomber, se reposer, se détendre et se laisser bercer. Complétement.
Car ces titres joués à l'allure d'une tortue, et encore sous calmants, est difficilement accessible. Mais jamais une guitare n'aura fait aussi bien l'amour avec les notes. Jamais le son rond et chaud d'une batterie n'aura donné autant d'adrénaline. Jamais deux voix ne se seront accordés autant pour atteindre des sommets célestes.
Le tout ralenti à l'extrème, passé au freezer, chloroformé abusivement et épuisé par les drogues, dont les membres venus de l'Utah abusent pour tromper l'ennui.
Freiner le jeu pour mieux faire monter la fièvre.
Toute la grâce de ce sommet absolu du mouvement slowcore, dont Low est en fait la définition, se trouve dans cette frustration à ce que les choses n'aillent pas plus vite. On prend donc le temps d'aprécier certains détails, certaines nuances, qui auraient échappés dans le cas inverse.
Et alors toute la magie de ce groupe, considéré comme le secret le mieux gardé d'Amérique, peut se révéler ...


Excellent !   18/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
350 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :