Grandaddy

Excerpts From The Diary Of Todd Zilla

Excerpts From The Diary Of Todd Zilla

 Label :     V2 
 Sortie :    mardi 27 septembre 2005 
 Format :  Mini Album / CD   

En attendant la suite plus officielle du magnifique Sumday, Grandaddy se remet doucement dans le bain via ce maxi, Excerpts From The Diary Of Todd Zilla.

On commence très fort avec "Pull The Curtains" qui montre un groupe visiblement plus énervé que sur les précédentes sorties, tout en gardant son aspect fragile de petite chose en sucre, ce qui fait tout le charme de Grandaddy. Arrive ensuite "At My Post" dont les changements de rythmes et la structure alambiquée surprennent, mais surtout intriguent et opèrent une opération séduction à laquelle peu de personnes dotées d'oreilles valables resisteront.
"A Valley Son (Sparing)" se présente comme plus classique et rappelle un peu le très beau "The Warming Sun" du précédent effort par sa structure d'accords. La chanson est très belle, dans la tradition des barbus californiens. "Cinderland" ensuite. Le morceau semble plus proche d'une chute de studio de Sophtware Slump, niveau ambiance sonore, un peu atmosphérique entrecoupée de piano, un peu la suite de "Jed The Humanoid". Ce qui impressionne une fois de plus, c'est l'aisance mélodique du groupe, une harmonie se dégage, ces mecs doivent vivre dans une osmose totale entre deux blagues scatos.
"Fuck The Valley Fudge" présente Jason Lytle seul au piano pour un résultat très envoûtant, et en final, un bruit sous jacent de... tondeuse à gazon, semble-t-il. "Florida" est plus légère, avec un petit côté vacances au soleil sur les couplets et un refrain plus en phase avec la scène low-fi à laquelle le groupe a été rattaché. Quand soudain on arrive en plein délire Pixiesque, on jurerait entendre Black Francis hurler, puis l'harmonica. Ces mecs sont dingues !
"Goodbye" arrive pour clore les débats (un huitième titre serait dispo, "Hidden Health Announcement", présenté comme le groupe comme "pas une vraie chanson", malheureusement pas dispo...), belle chanson acoustique qui clôt de manière bien élégante cet avant goût de à quoi pourrait ressembler la suite de Sumday.

Sans tout boulverser, Grandaddy n'offre pas une redite de son talent, ce groupe semble suivre une évolution logique et naturelle ; avec tant de talent, qui va s'en plaindre ?


Très bon   16/20
par Thinwhitejs


 Moyenne 16.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 octobre 2005 à 21 h 00

Il est vrai que pas mal d'auditeurs avaient été déçu par Sumday. On a pu reprocher au groupe le son limpide, des arrangements majestueux et un style finalement simplifié ... Autre débat.
Grandaddy revient et tout le monde s'en réjouit. Ce EP est selon les dires du groupe 'une lettre annonçant qu'ils reviennent bientôt'. Et quelle lettre !
"Pull The Curtains", si elle ouvre le disque, a été la dernière composée, histoire d'avoir un hit single potentiel. Grande réussite, purement rock'n'roll low-fi si ça peut rassurer les nostalgiques de The Broken Down Comforter Collection. Toute la suite ou presque se rapproche de The Sophtware Slump, à commencer par cet excellent "At My Post" truffés d'envoutants changements de rythmes et boulversants sur ses 'please believe me ...' ou encore les très émouvants "Fuck The Valley Fudge" et "A Valley Son".
"Cinderland" semble s'adresser à Modesto, la ville des grand-papis que Lytle décrit comme un endroit qu'il aimait ... jadis.
Todd Zilla étant le nom que le groupe donne à l'américain moyen, le disque est entouré d'un petit halo de déprime scintillant grace à une vision mordante d'un rêve américain en pleine explosion, un peu comme chez Eels.
L'attraction marrante est à trouver dans le titre "Florida". Si la chanson porte le nom de l'état des vieux, le titre est la meilleure chanson que les Pixies ont écrit sans que Kim Deal ou Charles Thompson n'y participent! Incroyable, on dirait une chute de studio de Surfer Rosa et on pensait que seul Black Francis pouvait hurler comme cela !
La dernière chanson est une de ces longues ballades acoustiques dont Grandaddy a le secret, intitulée finement "Goodbye".
Les barbus de Modesto reviennent assez loin de Sumday, avec des chansons plus tordues mais surement pas moins belles. On attend avec joie le prochain !
Excellent !   18/20



Posté le 18 octobre 2005 à 12 h 20

J'achète ce disque il y a quelques jours, et l'effet, la magie Grandaddy a encore une fois opéré, il tourne en boucle chez moi et dans ma voiture. J'étais pourtant méfiant vis-à-vis de ce disque, mais c'est du vrai Grandaddy... avec quand même cette nouveauté que l'on trouve sur "Pull The Curtains" et "Florida" ou l'on peut entendre un Jason Lyttle vraiment rock, et comme le dit le chroniqueur, la ressemblance avec Frank Black est vraiment saisissante.
Bref ce disque est vraiment génial, ce groupe est vraiment génial, pour moi l'un des plus agréables à écouter en ce moment. 16/20 car ce n'est malgré tout au qu'un EP. On peut frissonner déjà au resultat du prochain album prevu au premier semestre 2006, sauront-ils poursuivre dans cette voie ?
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
119 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :