Gravenhurst

Black Holes In The Sand EP

Black Holes In The Sand EP

 Label :     Warp 
 Sortie :    mardi 02 novembre 2004 
 Format :  Maxi / CD   

Dans la foulée de Flashlight Seasons, Gravenhurst a sorti ce EP fin 2004. Et, que les choses soient claires, ce Black Holes In The Sun vaut largement l'album qui l'a précédé.

Tout est bon ici, ou peu s'en faut. Nick Talbot abandonne les mélodies naïves qui ne faisaient que singer l'autre Nick (Drake évidemment) et saoûlaient assez vite.
L'instrumentation est originale : guitare sèche en finger-picking, mêlée à de beaux sons de synthé, ou à une guitare électrique présente sans être encombrante, un peu de batterie de temps à autre.
Le plus beau morceau à mon sens est "Black Holes In The Sand", le premier : beau texte, arrangements soignés, final étrange et original ... une bien belle chanson.
Outre les deux instrumentaux très honnêtes que sont "Still Water" et "Flashlight Seasons", trois autres morceaux sont chantés : l'excellent "Flowers In Her Hair", "Winter Moon" ( exemple de morceau de Nick Talbot qui présente peu d'intérêt, car beaucoup trop proche des morceaux de Pink Moon de Nick Drake ... en quelque sorte un peu scolaire et un peu vieillot), mais surtout la remarquable reprise d'Hüsker Dü, "Diane", complètement dépouillée, assez surprenante, chantée d'une voix timide et pure ..."Diane, Diane, Di - i - ane".
Si Gravenhurst s'inscrit dans une certaine tradition folk, il réussit sur certains titres à se singulariser de belle manière, avec des arrangements discrets mais bien dosés.

L'ensemble est vraiment probant, si bien que le disque reste encore, au bout de deux mois, dans le haut de la pile. Gage de qualité.


Bon   15/20
par Greg


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
141 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?