Bloc Party

Bloc Party EP

Bloc Party EP

 Label :     Wichita 
 Sortie :    mardi 14 septembre 2004 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Bloc Party dont on a beaucoup entendu parler bien avant la sortie de leur premier album, nous gratifie de cet EP pour le moins prometteur. Il est vrai que le chanteur, Kele Okerke (à l'image de la filiation vocale plus ou moins avouée entre Paul Banks d'Interpol et Ian Curtis de Joy Division), semble être un nouvel avatar de Robert Smith. La comparaison ne fait cependant pas de Bloc Party un pur ersatz, loin de là. L'épine dorsale véritablement irremplaçable du groupe c'est Matt Tong, le batteur, qui imprime aux chansons tantôt un rythme très disco (témoin le fameux "Banquet", qui se prête tant au genre qu'il fait l'objet d'un remix sur l'EP), tantôt une cadence martiale pas très loin de ce que peut faire Interpol qu'on a cité plus haut (là, il faut relever l'imparable "The Marshals Are Dead"). Mais on ne boudera pas non plus son plaisir sur d'autres titres tels que "She's Hearing Voices" ou "The Answer" où Russel Lissack gifle sa guitare sans répit, sachant aussi bien offrir un contrepoint efficace aux riffs de Okerke que se permettre de courtes envolées en solo, tandis que Gordon Moakes, bassiste, assure même les backing vocals. Après cet EP et des prestations live endiablées, on attend beaucoup de l'album annoncé.


Très bon   16/20
par Bactriane


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 03 mai 2007 à 21 h 50

A l'heure où les chroniques de Week-End In The City pleuvent, en prenant pour référence leur premier album comme étant une mise en bouche de ce dont il étaient capable, je me devais de chroniquer cet EP.

Et pour cause, s'il y'a bien un disque de Bloc Party à posséder, c'est bien celui là. Voilà le coeur de ce dont ils sont capable, ce qu'ils ont décliné très mollement dès leur premier album, et non pas le second.
On se replace dans le contexte : Franz Ferdinand n'avais pas encore sortit de LP et tous les similis groupes de la même veine n'étaient donc pas encore connus ou n'existaient simplement pas. Cet EP a été pour moi un choc, un genre de Robert Smith chantant sur une musique dansante, virant parfois au punk avec une prod DIY du meilleur effet. Certains des morceaux de cet EP ont été repris dans Silent Alarm : "Banquet" bien sûr, mais aussi "She's Hearing Voices". Cette dernière, franchement pas top sur Silent Alarm, est beaucoup plus intéressante dans cette version : les effets sur la voix sont beaucoup moins envahissants, et le morceau parait beaucoup plus instantané.

Dans les morceaux non repris par la suite, nous avons : "Staying Fat", "The Marshalls Are Dead", et "The Answers". Ces 3 morceaux sont vraiment bons, j'aurais même tendance à penser que ce sont leurs meilleurs morceaux. Cela me fait regretter de les voir s'éloigner peu à peu de leur coté un peu punk.

Oubliez donc Week-End In The City (dont il ne reste plus rien de tout cela) et même Silent Alarm (qui contenait encore quelques restes), écoutez donc cet EP, c'est vraiment 'autre chose'.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
408 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches