Morphine

The Night

The Night

 Label :     Rykodisc 
 Sortie :    mardi 01 février 2000 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

The Night, dernier album de Morphine, album posthume, sortit près d'un an après la mort de Mark Sandman. Encore plus sombre que par le passé, ce disque est peut-être le meilleur de ce groupe atypique et génial qu'était Morphine. Reprenant le schéma qui a fait leur particularité, à savoir une batterie, un sax, une basse à deux cordes, et la voix grave et suave de Sandman, ils se permettent d'ajouter ça et là quelques cordes et quelques chœurs. Moins brut que par le passé, l'ensemble est d'une beauté sombre et habitée. Mark Sandman poursuivait alors sa quête d'amour maladive et désespérée. "You're a bed time story" chante t-il à sa Lilah sur "The Night". Plus loin il nous confie "a good woman is hard to find" avant de supplier à sa belle de l'emmener avec lui et de ne pas le laisser seul sur le "Take Me With You" de clôture.
Un disque noir donc. Noir et romantique, où le sax de Dan Colley survole le tout avec classe et nonchalance. Mark Sandman quant à lui, est toujours au cœur de chaque morceau délivrant un groove poisseux et néanmoins irrésistible. Les chœurs donne à l'ensemble une saveur soul et urbaine et Billy Conway assure une batterie métronomique et jazzy.
Sur "Rope On Fire", ils se permettent une incursion à Tanger la mythique, et malgré nous, des scènes que nous n'avons pu qu'imaginer prennent forme dans notre esprit. On croit voir Jack Kerouac taper le manuscrit du "Festin Nu" sous l'œil vitreux d'un William Burroughs gris et squelettique. On le sait, Mark Sandman a beaucoup puisé dans la mythologie Beat et nul doute que notre "vision" était souhaitée par ce dernier... preuve encore du talent de songwriter du garçon et du pouvoir d'évocation de sa musique.
The Night est le magnifique point final d'une discographie sans failles et sans fautes de goût... Cinq albums, un live et une compil de face B !!! Indispensables !!!
Morphine, comme beaucoup d'autres, est passé au travers des modes et des étiquettes, proposant une musique et un univers unique, rappelant par moment le romantisme des Tindersticks. C'était un groupe hors norme, qui mérite d'être re-découvert.


Excellent !   18/20
par Max


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 14 février 2006 à 11 h 40

Sur un des titres Mark Sandman chante : 'If i can only remember the name, it's enough for me. Cause the name is all the key.'
Cela se confirme. Le nom même du groupe, Morphine, m'en a éloigné. J'imaginais une musique composée de grosses guitares bien lourdes et de voix hurlantes ... Quelle grossière erreur !
Morphine et The Night est bien loin de cela. Une musique qui semble calme et posée mais qui est en fait bien plus insidieuse que ça.
Morphine s'insinue, Morphine se glisse, Morphine finit par être entêtant...
La recette : la voix particulièrement sublime de Marc Sandman, l'alchimie très particulière due au mélange batterie/basse/sax, les textes habités d'un garçon à la plume aiguisée.

Magique et hautement recommandable.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
181 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?