Ryan Adams

Big Colors

Big Colors

 Label :     Paxam 
 Sortie :    vendredi 11 juin 2021 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Si l'on suit la chronologie initiale - ce qui est, on le convient, une tâche ardue compte tenu du nombre considérable d'albums et projets annoncés jamais publiés - Big Colors devait arriver après Prisoner et répondre aux questions que ce dernier posait. D'où cet adjectif assez inhabituel pour qualifier un album de Ryan Adams : apaisé. Big Colors sonne souvent comme la bande son des dernières pages d'un bildungsroman, ce moment où tout ce qui s'est produit dans les pages précédentes prend tout son sens, et toutes ces expériences valaient la peine d'être vécues pour enfin parvenir à cette sérénité. De la très belle ballade d'intro à la conclusion très Replacements de l'album, Ryan Adams nous emmène passer une après-midi printanière avec un bon pote tourmenté qui a enfin trouvé son équilibre. "Do not disturb" et sa basse mystérieuse, les codas enivrantes comme un lâcher de guidon de vélo en descente de "It's so quiet it's loud" et "Manchester", le soleil permanent de "Fuck the rain", l'orage "Power" et la défiante "I surrender", Big Colors enchaine les moments magiques et, pardon pour l'anglicisme, life-affirming, si bien qu'on pardonnera à Ryan une ou deux ballades acoustiques comme il en écrit cinq par jour (quand bien même certains n'ont pas assez d'une vie pour en écrire une).

Toujours accroché à ce son indé 80s qui lui va tellement bien, Ryan signe avec Big Colors son album solution après des années de questions. Mélodique, entrainant, varié et touchant, comme un sentiment de liberté retrouvé par un après-midi ensoleillé.


Très bon   16/20
par Granpa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
401 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?