Graham Coxon

The Sky Is Too High

The Sky Is Too High

 Label :     Transcopic 
 Sortie :    mardi 18 août 1998 
 Format :  Album / CD   

Bien avant son départ officiel du groupe, Graham Coxon se démarquait déjà de Blur dans ses albums solo.

Alors que l'on a attendu le successeur de 13, Think Tank pendant quatre ans, Graham lui, sortait régulièrement des albums (presque un par an !). Alors que Damon Albarn s'entoure d'une multitude d'invités prestigieux (je n'en ferai pas la liste) pour ses projets solo, Graham a toujours tout fait tout seul, ou presque. Alors que le projet "indie" Gorillaz est devenu un succès international, Graham fait très peu de promo, sort ses albums sur son propre label et ne tourne qu'en Angleterre. Bref, on pourrait longtemps discuter des différences entre les deux têtes pensantes de Blur, mais la question n'est pas là.
Non, on parlera ici du premier album de Graham, The Sky is Too High. On avait déjà eu un apercu de ses talents de compositeur et de chanteur dans "You're So Great", parue sur Blur. Cet album ressemble beaucoup à cette chanson : un bon nombre de chansons folks mélancoliques, interprétées juste à la guitare acoustique et arrangées très minimalistes ("Waiting", "In A Salty Sea"). Mais il y a aussi des morceaux punks et bruitistes ("Who The Fuck", "I Wish") qui annoncent déjà son deuxième album. Graham a une voix particulière, ce qui explique pourquoi il ne chantait pas dans Blur.

Graham Coxon fait dans ses albums, tout ce qu'il ne pouvait pas avec Blur. Sa carrière solo était plus qu'une soupape de sécurité pour lui, c'était peut-être aussi une façon d'annoncer que Blur et lui, c'était déjà fini.


Excellent !   18/20
par Calim Heros


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 octobre 2004 à 17 h 30

Premier album solo pour Graham Coxon, qui a commencé à prendre occasionnellement le rôle du chanteur au sein de Blur avec "You're So Great".
Le disque est acoustique, parfois easy-listening ("In A Salty Sea"), mais on sent déjà que l'orage gronde avec des morceaux punk/grunge tels que "That's All I Wanna Do", "I Wish" ou "Who The Fuck", révélateurs de ce qui va se passer sur "The Golden D".
On sent aussi que Graham a fait ce disque très rapidement, ou qu'il l'a fait sur un coup de tête.
De solides débuts.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
377 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?