The Prodigy

No Tourists

No Tourists

 Label :     BMG Rights Management 
 Sortie :    vendredi 02 novembre 2018 
 Format :  Album / CD   

Prodigy, ça fait tellement partie de ces groupes que tout le monde écoutait partout, tout le temps, dans toutes les soirées où j'allais, y avait pas moyen d'y échapper au Music for the Jilted Generation, qu'aujourd'hui encore je ne sais toujours pas ce que "Jilted" signifie et que sans doute si je le savais je me dirais que je ne suis pas jilted pour un rond, que cette génération ce n'est pas moi, ce sont les autres, je ne sais pas qui, les Steam Punks, les déglingués en Rave Party, les gens cools qui se cassent la tête aux stupéfiants, les iroquois, les porteurs de dreadlocks, je ne sais pas. Il reste que j'ai eu envie d'écouter No Tourists, peut-être avec l'envie inconsciente de me défouler et de dire gratuitement du mal d'un truc que j'espérais vieux et faible. Bah non. C'est un putain de skeud.
Bien sûr la production est mortelle mais c'est surtout la richesse des sons et leur puissance qui marque. Tout respire le talent, la maîtrise, même si les écarts propices aux passages en Clubs peuvent nuire ("Timebomb Zone"), et encore...
N'ayant pas écouté le reste de leur discographie, je ne saurais le situer en termes de qualité mais, déjà, le fait que les mecs évitent les clichés genre glitchs à tout va et Dubstep pour rester fidèle à un style Electro Punk qui leur va comme une seconde peau, c'est énorme. "Boom Boom Tap", c'est le genre de titre que tu te passes en boucle sans problème tellement il est putain d'addictif, oh et puis merde, j'ai pris une claque avec No Tourists, l'inspiration y est constante avec quelques relents 90's du meilleur effet ("Resonate"), il n'y a rien à dire de plus.


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
296 invités et 2 membres
Poukram
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?