The Prodigy

Kiewit - Belgique [Pukkelpop Festival - Main Stage] - vendredi 20 août 2010

Pas de repos pour les braves, c'est un peu ce que l'on pourrait dire à propos des mecs de Prodigy qui ont passé leur été 2010, comme les deux précédents du reste, sur les routes. Deux ans que les anglais défendent bec et ongles Invaders Must Die.
Après un show électrique donné dans l'arène de Forest National à l'hiver 2009, le public belge allait avoir droit à du rab', et personne ne semblait s'en plaindre.

Programmés à 21h30, Liam Howlett et les siens se font désirer. Au cœur d'un festival très carré en termes d'organisation, ça la fout plutôt mal.
Avec 1h30 de set imparti, le trio infernal a du penser qu'il pouvait se permettre de faire attendre son public, surtout que ses prestations ne durent jamais plus d'1h20, même en salle.
Le souci est que le groupe arrivera finalement avec vingt bonnes minutes de retard, et sachant qu'on ne leur permettrait pas de rallonger leur set au-delà de l'heure limite, et bien il leur a fallu tout simplement raccourcir le concert ! La raison de tout cela ? Liam Howlett le confessera dans son blog de tournée le lendemain : il n'aime pas jouer tant qu'il ne fait pas totalement noir !
Résultat, "Out Of Space" sera écarté de la setlist alors qu'elle aurait fait un carton à coup sur dans ce type d'évènement. Ceci étant, à part ce détail un peu fâcheux, les Prodigy vont nous livrer une bonne prestation.
Point positif, le son sera plus clair et le volume moins fort qu'à l'accoutumée. Parfois à la limite de l'agression sonore lors des concerts en salle, la prestation est donc plus propre que d'habitude à ce niveau. Certains morceaux comme "World's On Fire" deviennent vraiment plus appréciables, même chose pour "Run With The Wolves" sur lequel on n'est plus obligé de se boucher les oreilles.
Le début du set est toujours aussi efficace et la foule réagit sans se faire prier. Les premiers rangs sont même chauds bouillants. On appréciera de retrouver des titres peu joués jusqu'ici, notamment "Thunder" et "Colours", ce dernier demandant tout de même à être rodé davantage.
La seconde partie du set passe fort bien aussi, à part "Firestarter", définitivement décevant sur cette tournée. "Smack My Bitch Up" clôt parfaitement les hostilités, non sans que Maxim ait fait s'asseoir tout le public pendant le "break", avant l'explosion finale. Pour des raisons de timing, le rappel est en revanche plutôt vite torché et décevant.

En tant que spectateur, on ne peut que regretter les largesses du groupe vis-à-vis de l'organisation du festival. Qu'il ait des exigences n'est pas un problème, mais cela aurait du rester une affaire entre lui et les organisateurs, et les fans n'auraient pas du avoir à en pâtir. Cependant, une fois sur scène, la bande ne s'est pas ménagée comme à son habitude et nous a livré un set puissant et efficace avec en plus, la chance de pouvoir profiter de certains titres quasi-inaudibles lors des dates précédentes en salle.
Au final, et bien qu'un peu frustrante, cette prestation des Prodigy aura tout de même été un des bons moments de cette édition 2010 du Pukkelpop.


Bon   15/20
par Billyjoe


  Setlist :
World's On Fire
Breathe
Omen
Colours
Poison
Thunder
Warrior's Dance
Firestarter
Run With The Wolves
Voodoo People
Omen (Reprise)
Invaders Must Die
Diesel Power
Smack My Bitch Up
>>>
Take Me To The Hospital
Their Law
(Stand Up)


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
106 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :