Múm

Paris [La Cigale] - vendredi 08 novembre 2002

 Múm
Ce soir en quarantes minutes, qui ont filé à une vitesse incroyable, les islandais de Múm ont réussi à nous transporter très loin de la soirée branchouille (The Rapture oblige) à laquelle on assistait. A six sur scène ils ont plongé le public dans une ambiance feutrée, calme, magique et réellement bouleversante. Leur mélange d'électronica et de rock ambiant prend toute son ampleur sur scène avec notamment une batterie plus présente que sur disques. Les deux voix cristallines sont d'une beauté rare, un violoncelle lanscinant les accompagne divinement, les rythmiques se font étranges et prenantes, les guitares sont tout en retenue, l'accordeon nous touche plus que cet instrument ne l'a fait ailleurs ... Et contre tout attente, le groupe touche par sa simplicité et son côté humble, un peu à l'opposé de la prétention que dégage leur collègue Sigur Ros. En offrant les meilleurs moments de "Finally We Are No One" dans des versions sublimes, donnant des frissons, Múm est passé au stade de grand groupe islandais... si j'osais, je dirais au dessus de B...k et S...R R..S .


Excellent !   18/20
par X_Elmo


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
155 invités et 3 membres
Nelson
Poukram
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :