Múm

Paris [Café De La Danse] - mercredi 21 avril 2004

 Múm
Jouons la franc-jeu. Je fais partie de ceux qui ont été énormément déçus par Summer Make Good, dernier opus du groupe islandais. Clichés islandais, blips ennuyeux, recette qui a marché avec Finally We Are No One et qu'on refait ... Bref, avant le concert, je reste sceptique quant à ma soirée.

Comme à chaque concert, on croise les même têtes dans le public. Un bonjour amical, on échange 2-3 mots, mais pas de fièvre. On ne s'attend pas à passer le concert de notre vie. La première partie est ennuyante, expérimentale, les balances mal réglées ... passons.
Voici Gyða et Kristín Anna Valtýsdóttir et leurs collègues. Six sur scène en tout : un batteur, un trompettiste, 2 aux claviers et les 2 soeurs (violoncelle + guitare/accordéon). Le son est assez médiocre et des larsen viennent nous ennuyer de temps à autre. La set list maintenant : les 3 premières suivent la chronologie de Summer Make Good et pour ne rien cacher, on a la même sensation que lors de l'écoute de l'album ; c'est soporifique !!!
Le groupe à géométrie variable sur scène joue sa partition sans fausse note, bien rôdé et on apprécie toujours la présence d'un vrai batteur lors d'un concert electro. "Nightly Cares" se termine et ce scepticisme n'est toujours pas chassé (pourtant c'était soi-disant le tube du nouvel album). La salle oubliera même d'applaudir à la fin du morceau ... ou peut-être n'en a-t-elle pas eu le temps, car voilà l'intro du titre phare du groupe "We Have A Map Of The Piano". On se réveille ici et là, on commence à dandiner de la tête ... On regrette vraiment Finally We Are No One. Le set se poursuit avec 3 titres de Summer Make Good, dont je vais jusqu'à oublier les noms tant ils ne resteront pas dans les annales. Huitième titre maintenant, et oh surprise ! ... Je ne connais pas ce titre. Les guitares dansent, l'electro se pose à merveille dessus ... Múm nous livre là une inédite qui se révèlera être une face B au doux nom de "Once A Shiny Morning Puddle", titre qui mériterait davantage sa place sur l'album ; et le public ne s'y trompe pas, les applaudissements sont nourris à la fin de l'interprétation. Múm va alors piocher dans Finally We Are No One encore, et nous distille un "Now There's That Fear Again" parfait. la trompette donne ici tout son effet.
Les islandais finiront cette première partie par 2 titres de Summer Make Good. Le public a l'air satisfait. Il le saura d'autant plus par la suite car sur la première chanson de ce rappel, c'est un régal, vraiment ! Le genre de morceau qui vous sauve un set ...
L'introduction est faite de blips, de chants d'oiseaux et "Flow Not So Fast Old Mountain" vient se greffer dessus ... délicieux ! On atteint un sommet avec dans la foulée, "On The Old Mountain Radio", 2 titres issus du non moins excelle LP Please Smile My Noise Bleed.
Le rappel ne saurait être parfait sans un des titres-clef de Finally We Are No One : "Green Grass of Tunnel". Chaque protagoniste s'amuse avec des clochettes pendant l'interprétation, et ils ont l'air de bien s'amuser ...

Le groupe peut partir serein, il a assuré une prestation raisonnable ; et nous partons plein de blips dans la tête mais toujours pas convaincu par Summer Make Good.


Correct   12/20
par Ekkert_svar


  > Intro
> Weeping Rock, Rock
> Nightly Cares
> We Have A Map Of The Piano
> The Ghosts You Draw On My Back
> Sing Me Out The Window
> Will The Summer Make Good For All Of Our Sins
> Once A Shiny Morning Puddle
> Now There's That Fear Again
> Oh, How The Boat Drifts
> The Island Of Children's Children
> Flow Not So Fast Old Mountain / The Old Mountain Radio
> Green Grass Of Tunnel


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
199 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?