Jude

Paris [La Cigale] - dimanche 09 octobre 2005

Jude ou l'assurance de passer une excellente soirée. J'ai beau l'avoir déjà vu plusieurs fois sur scène, chaque apparition du beau pince-sans-rire me redonne la pêche.

La soirée comportera trois concerts.

Alex Baupain pour commencer, chanson française dans la veine Souchon-Voulzy, mais en moins bien et surtout, je ne sais pas si c'est calculé, mais chanter avec au moins une main dans la poche n'est pas le meilleur moyen de conquérir une salle

Arrive ensuite Kaki King, et là, grosse claque ! Que ce soit avec son dobro ou sa guitare, cette fille, à la technique hors du commun, enchaîne des instrumentaux avec une aisance déconcertante, mais surtout, elle met son talent au service de ses compositions. J'ai beau déjà avoir vu Jude sur scène, je savais de quoi il était capable, et même si sa musique n'a rien à voir avec celle de Kaki King, il faut pourvoir passer après une telle prestation !

Jude, donc, débarque sur scène dans un costume clair impec', non assorti à des tennis de footing du dimanche matin, et commence avec un "Indian Lover" où on pourra rapidement apprécier ses montées dans les aigus. Les premiers titres s'enchaînent très rapidement, peut-être même un poil trop pour qu'on puisse les savourer pleinement. La première pose viendra avec "The Asshole Song", toujours aussi cruellement drôle. Cette baisse de rythme sera salutaire, car à partir de là, le groupe trouvera le bon tempo, entre un Rick James endiablé, le magnifiquement triste "I Do", une des plus belles chansons des dix dernières années, et un "Perfect Plank" où il chambrera son bassiste pendant 5 bonnes minutes. Jude prend visiblement plaisir à être sur scène, entre ses mimiques, clins d'oeils et plaisanteries occasionnelles. Sa joie est, comme d'habitude, communicative. La première partie du concert s'achèvera par une tentative de cours de chant, pour essayer de reprendre en choeurs de "Everything's Allright".

Le premier rappel débute par le très beau "Madonna", suivi par deux morceaux plutôt rapides. Même principe pour le second rappel, avec le toujours magnifique et inédit sur CD "Cuba", qui sera conclu par un "On The Dancefloor" qui enflammera la salle.
Dernier retour sur scène avec "I Will Not Die" en solo, pour finir avec un inédit à la Jude : un joli cœur qui se fait passer pour une ordure.
Mais personne n'est dupe, il aura beau faire tous les efforts qu'il veut pour se faire détester, énerver la gente masculine avec sa belle gueule, sa superbe voix, ses magnifiques chansons, ça ne marchera pas ... Ce gars vous colle une banane pour des heures en 2 minutes !

Un concert de Jude devrait avoir lieu le matin et non le soir.


Très bon   16/20
par Francislalanne


  Setlist :

Indian Lover
I'm Sorry Now
Your Eyes
Run To My Room
Save Me
The Asshole Song
Money
Rick James
I Know
Perfect Plank
I Do
King Of Yesterday
Out Of L.A.
Everything's Allright
----------------------------------------
Madonna
Breakup Song
Brad And Suzy / Love Love Love
----------------------------------------
Cuba
Life Goes On
On The Dancefloor
----------------------------------------
I Will Not Die
These Are The Ways That I Have Been A Bad Boyfriend(?)


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
213 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus