Ghinzu

Reims [Festival Magnitudes - L' Entrepôt] - vendredi 22 octobre 2004

Faisant suite à (la bien malheureuse) Shannon Wright qui a eu beaucoup de mal à faire mouche ce soir-là, face à un public majoritairement venu pour les belges de Girls In Hawaï (qui clôture la soirée) et non pour elle, Ghinzu déboule alors sur la large scène de L' Entrepôt (salle provisoire) tel un commando de warriors, avec pour musique d'accompagnement la bande-son de Star Wars ! Autant dire qu'on est à mille lieux de l'atmosphère intimiste et torturée peinte par S.Wright auparavant ...

Totalement surexcités, les Ghinzu affichent de faux airs de bons élèves avec leurs petits costumes noirs, dans lesquels on les sentirait presque à l'étroit.
Et ils ne perdent pas de temps, les belges !! Sans hésiter une seconde, ils balancent leur gros son hargneux et saturé, toutes guitares dehors, emmené par un John au chant et au synthé, au centre de la scène, qui ne tient absolument pas en place. Ca va vite, c'est énergique, le set est balancé sans répit, tout en faisant preuve d'une certaine maîtrise.
En tout cas, les cinq garnements se sentent dans leurs petits souliers sur scène, on les sent à l'aise et faisant preuve d'une réelle assurance, alliant avec beaucoup de charme un rock branché sur 120 000 volts et un humour plaisant. Le tout accroche sans souci un public assez jeune dans les premiers rangs, qui s'amuse, qui adhère et qui en redemande.

Le set d'environ 3/4 d'heure s'achève dans un joyeux bordel, batteur et bassiste torses nus, sueur collective et échange d'instruments (car sachez-le, chez les Ghinzu, il faut savoir jouer de tout !!).
Sans faire forcément preuve d'une originalité à toute épreuve, le combo missionné par Luke Skywalker délivre tout de même une prestation scénique des plus honorables, enthousiasmante et agréable qui, l'on s'en doute, n'est pas pour déplaire à la jeune génération !


Sympa   14/20
par GirlfromMars


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
242 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard