Band Of Horses

Paris [Élysée Montmartre] - lundi 27 février 2017

Cela faisait un moment que je voulais voir Band of Horses sur scène, puisque, jusqu'ici, je n'en avais jamais eu l'occasion. J'ai donc profité d'une semaine passée à Paris, où la tournée européenne du groupe de Caroline du Sud faisait halte en cette fin février, pour combler ce manque. Belle soirée que ce fut dans une belle salle où un public assez nombreux s'était donné rendez-vous. La première partie fut assurée par l'excellent Israel Nash, qui, depuis deux non moins excellents disques (Rain Plans et Silver Season, respectivement publiés en 2013 et 2015) commence à connaître un certain succès, amplement mérité. Alors que je pensais le trouver entouré de son groupe pour des morceaux électriques, il était en fait seulement accompagné de sa guitare acoustique et d'un fort habile joueur de pedal steel pour une mise en bouche finalement parfaite. Je reconnus notamment "Rexanimarum", "L.A. Lately" et bien sûr la formidable "Rain Plans", son titre le plus fameux. Cette première partie confirma tout le bien que je pensais du monsieur: il a de très bonnes chansons, il assure sur scène, quelle voix, il en impose avec sa large carrure, ses cheveux longs et sa grosse barbe. Mais place à la suite: il est 20h30 quand Band of Horses prend possession de la scène de l'Élysée Montmartre.

Et le groupe ne pouvait pas mieux démarrer, puisque c'est la somptueuse et plutôt rarement jouée "Monsters", issue de leur premier disque enchanteur Everything All the Time de 2006, qui ouvre le bal. Tout est déjà en place, la voix de Ben Bridwell, assis à la pedal steel, sonne très juste, de même pour tous les autres instruments. "The First Song" lui succède, suivie sans temps mort de la très rock "NW Apt.", qui déménage bien comme il faut. C'est ensuite au tour de l'addictive et très efficace "Casual Party", premier single de leur dernier album en date, le très bon Why Are You OK, d'être jouée. Ca se calme avec l'enchaînement "Marry Song" - "Older", avec grosse mention pour cette dernière, une de mes préférées du groupe. L'entendre sur scène, ça fait vraiment plaisir ! Creighton Barrett tape comme un sourd sur ses toms, c'est la sublime "Factory" qui débute, c'est beau, c'est beau. Le groupe sort alors l'artillerie lourde en alignant quelques-uns de ses plus grands titres: la géniale "Laredo", la superbe "The Great Salt Lake", la fougueuse "Island On The Coast", ainsi que "No One's Gonna Love You", qui a dû en faire chialer certain-e-s. Moment bien joussif j'avoue. Les titres de Why Are You OK furent plutôt bien représentés ce soir (quoi de plus normal me direz-vous, c'est sa tournée !), en témoignent "In A Drawer", "Country Teen" et "Throw My Mess" joués consécutivement. Ce fut Tyler Ramsey qui chanta sur "Country Teen", composition de son cru aux accents country. Je savais bien que le gars avait une voix magnifique, mais là, l'entendre ainsi en direct, quelle beauté ! Un des moments forts du concert pour ma part. Le groupe lance une dernière salve bien rock avec "Cigarettes, Wedding Bands" et "Is There A Ghost". Cette dernière, avec son crescendo tout en puissance, est un véritable joyaux. La bande quitte la scène, le public trépigne, la chanson que tout le monde attendait n'a pas été jouée. Calmez-vous les gens, ils la jouent à chaque fois. Et, bien entendu, le groupe remonta sur scène pour la jouer. Mais diable, quelle est cette chanson ? "The Funeral" évidemment. Les premiers accords de guitare résonnent, la salle se tait (presque) instantanément, le temps est suspendu. Pas longtemps, car le titre explose bientôt dans une orgie de guitares puissantes, saturées. Que c'est beau bordel. Et c'est sur cet ultime morceau que le concert prit fin. Et quelle fin !

Pour ma première avec Band of Horses, je ne fus aucunement déçu: une setlist bien équilibrée de vingt chansons pour un peu plus d'une heure et demie de show, entre titres anciens et nouveaux, chacun des albums visités (à l'exception notable de Mirage Rock), les plus fameux agrémentés de quelques sucreries bienvenues ("The End's Not Near", "Blue Beard") pour finir en apothéose avec "The Funeral" (aller, pour chipoter un peu, il m'aurait fallu "Ode To LRC" et "Compliments" pour que ce soit vraiment parfait). Le groupe était soudé sur scène, heureux d'être là, cela s'est indéniablement ressenti, entre les sourires des membres entre eux et leur partition qui s'est déroulée sans fausses notes. Bref, ce fut un concert parfait !


Parfait   17/20
par Poukram


  Setlist :

Monster
The First Song
NW Apt.
Casual Party
Solemn Oath
Marry Song
Older
Factory
The End's Not Near
Laredo
The Great Salt Lake
Island On The Coast
No One's Gonna Love You
In A Drawer
Country Teen
Throw My Mess
Blue Beard
Cigarettes, Wedding Bands
Is There A Ghost
>>>>
The Funeral


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
88 invités et 1 membre :
S.
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :