Rodolphe Burger

Strasbourg [Festival Musica, Cité De La Musique Et De La Danse] - mercredi 05 octobre 2016

Nuit et froid. Petit vent automnal. Un peu de foule au dehors. On rentre. Brouhaha à l'intérieur, au rez-de-chaussée et à l'étage dans l'attente de la seconde partie de soirée. Vers 22h30, les portes s'ouvrent et la salle se remplit de monde. Puis les lumières s'éteignent et le lieu prend silence.

Sous un éclairage bleu, des silhouettes font leur apparition sous des applaudissements. Rodolphe Burger et son complice Philippe Poirier s'installent et débutent ensemble sur le paisible "Meow, Meow", avant d'être rejoints ensuite par Roméo Poirier à la batterie et Julien Perraudeau au clavier. "A Birthday", qui termine l'album Far From The Pictures prend le relais et suivront tout le reste de la soirée d'autres titres faisant partie du répertoire de Kat Onoma. "La Chambre", "Ballade Mexicaine", "The Animals". Ces morceaux me font rendre compte qu'il manque les zestes cuivrés que mon esprit comble en pensant au défunt trompettiste Guy 'Bix' Bickel parti à la fin de l'année 2014. Le grand Rodolphe manipule sa guitare de sa gestuelle qui lui est propre, ferme et douce à la fois. On peut voir aussi comme si avec sa main droite, parfois, il réarmait sans arrêt sa six cordes comme si elle était une Winchester pour tirer ses accords aériens et racés, subtilement. On passera par les terres de Billy The Kid : "The Trap", "The Gun", ... à me souvenir. Au fur et à mesure que la soirée avance, entre l'indigo, le rouge ou le bleu se succédant en fond de salle sur un écran large et un autre décor couleur terre ou sable en-dessous, la musique se torréfie, passe progressivement d'ambiance feutrée en ambiance de feu. Une certaine monotonie des grands espaces s'installe, dans mon esprit du moins, un peu comme un besoin d'eau pour supporter la longue distance d'un désert afin d'arriver au bout. Tenir. Jusqu'à la reprise de "Radioactivity" (de Kraftwerk) au rappel, quand certaines personnes auront déjà quitté le lieu et pensant le concert terminé. Et mon avis personnel importera peu dans une salle, saluant en grande partie debout, les musiciens et un grand Rodolphe visiblement content d'avoir été là, avec son public, avec ses amis.


Bon   15/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
119 invités et 2 membres
X_Plock
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?