Robots In Disguise

Bordeaux [L'Heretic Club] - samedi 31 mars 2012

Il arrive parfois qu'à force de ne plus chercher de concerts, ce sont eux qui viennent à vous. En effet, j'étais loin de me douter en Mars 2012 que Robots In Disguise se produirait discrètement à Bordeaux et c'est vraiment par hasard, en lisant une gazette et sur un flyer du festival Cinémarges, que je découvris le nom du groupe, perdu parmi d'autres noms et évènements. Me frottant les yeux pour être certain de l'information, et découvrant avec stupéfaction le prix modique du concert, je pris un air décisif et déclarai à ma tendre et chère: "Il y a Robots In Disguise qui passe à Bordeaux". Surprise et séduite autant que moi, elle me répondit: "Allons-y, Alonzo..".

J'avais découvert Robots In Disguise en 2003, avec le premier album (sorti en 2001), puis j'étais revenu dessus avec We're In The Music Biz en 2008. Entre les deux, elles avaient sorti Get RID en 2004 que je n'avais pas encore écouté et Happiness VS Sadness, leur dernier effort qu'elles devaient sans doute promouvoir sur la fin... Je précise cela car malheureusement, à ce moment-là, je ne connaissais en gros que la moitié de leur discographie, plus quelques titres par ci par là, et ne pourrai délivrer en détail la set-list (Ne seront donc nommés que ceux dont je suis certain).

L'évènement se passa à l'Heretic Club à Bordeaux, caché quelques rues derrière la place de la Victoire, une petite salle comme il n'en existe plus des masses en France. Le concert a lieu autour de 23 heures, dans une salle qui est dans une sorte de sous sol. En attendant le groupe, une jeune D.J. mixe Gotye et j'entends même un groupe gothique dont je ne rappelle plus le nom.

A tout péter il y avait 40 personnes, je pensais vraiment qu'il y aurait plus de monde que ça. Non pas que Robots In Disguise soit le groupe le plus connu de la planète, mais bon... L'avantage de cette configuration est de pouvoir voir le groupe sans trop d'artifices, donc tant mieux. Autre avantage à l'Heretic: on pouvait boire et fumer pendant le concert, chose qui ne nous était pas arrivé depuis... un bon moment en tous cas...
Le désavantage: petite salle + spectateurs serrés = il fait chaud.

A ma grande surprise, une batterie est installée sur la scène, la fille qui est là la monte en deux temps trois mouvements et se révèle être la batteuse pour le concert. Puis Dee Plume et Sue Denim arrivent, la première avec une guitare, la seconde avec une basse. Autre bonne surprise donc: le concert sera plus rock qu'électro, même si j'apprécie énormément cet aspect de leur musique.
Le set commence par "Happiness VS Sadness", Dee Plume donne de sa personne en voix et en guitares, tandis que Sue Denim restera plus discrète niveau chant ( même si l'écriture et la production se font à parts égales, il faut reconnaître que Dee Plume aura toujours un peu l'amont sur Sue Denim dans l'histoire de Robots In Disguise...). Le concert s'articulera surtout autour de l'album Get RID, celui qui contient peut-être leurs plus grands tubes: ainsi "The D.J.'s Got A Gun" fera danser dans une version plus énervée que l'original, tandis que "You Really Got Me" sera évidemment le moment le plus rock'n'roll de la soirée. De mémoire, on a eu également le droit à "Turn It Up" et surtout "La Nuit" qui fera office de dernière chanson avant le rappel, où nos 2 électro-punkettes prirent un malin plaisir à chanter en français, le public recevant leurs chansons dans une bonne humeur transpirante.
Cependant, c'est sur "The Sex Has Made Me Stupid" (issu de We're In The Music Biz) que le public a le plus réagi : dès les premières notes de guitares, les mains tapèrent en rythme. C'est l'un des morceaux qui est le mieux passé en version rock, l'ajout d'une vraie batterie y étant sans doute pour beaucoup. "We're In The Music Biz", un de leurs titres les plus rock fonctionnera tout autant.
Les titres s'enchaînent avec joie et sueur (seront joués deux autres titres d'Happiness VS Sadness et de We're In The Music Biz), mon seul regret étant l'absence de plus de titres du premier album: seul "Argument" sera joué en tant que dernier titre après rappel, juste avec une bande son derrière, nos deux comparses rejouant plus ou moins leur scène de ménage (qu'on peut voir dans le clip) sur leur split imaginé. Un "Boys" ou un "D.I.Y." n'auraient pas été de trop!

Mais cette soirée laisse tout de même un souvenir agréable: bien que Robots In Disguise ne soit pas mon groupe ultime, ça vaut quand même le coup de les voir en live. N'ayant pas sorti d'album depuis 4 ans maintenant à cause du "music biz..." (disent-elles), j'espère quand même qu'elles nous reviendront...


Très bon   16/20
par Machete83


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
133 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead