Noel Gallagher's High Flying Birds

Lille [L'Aéronef] - mardi 09 octobre 2012

Plus d'un an après le début de sa première tournée solo, en tout cas sans Oasis, Noël Gallagher commence à voir le bout du tunnel et clôturera l'aventure mi-novembre à Londres.
Relativement peu présent en France jusque là, l'ainé de la fratrie nous gratifiait enfin d'une tournée hexagonale, avec un arrêt à l'Aéronef de Lille, sold-out pour l'occasion.

C'est un certain Jake Bugg qui ouvre à 20h pétante. Ce jeune homme, à peine majeur, a déjà les faveurs de Noël qui assistera d'ailleurs à l'intégralité de son concert sur le bord de la scène. Accompagné d'un batteur et d'un bassiste, il propose des morceaux tantôt folk/country, tantôt plus pop-rock. Le bonhomme est plutôt énigmatique et dégage un air à la fois suffisant et désabusé qui rappelle un peu celui pour qui il ouvre ce soir. Toujours est-il que sa prestation sera une bonne surprise, notamment les deux titres qu'il jouera seul. Un garçon prometteur sur qui on serait tenté de mettre une pièce.
Mister Gallagher débarque avec ses High Flying Birds une vingtaine de minutes plus tard de manière plutôt sobre. Un drap sur lequel est inscrit NGHFB a été placé dans le fond de la scène. Un light show un peu plus poussé que ce à quoi on pouvait s'attendre accompagne également les musiciens.
Très symboliquement, et comme à chaque fois depuis le début de la tournée, Noël démarre avec "(It's Good) To Be Free", (paradoxalement) titre du répertoire d'Oasis.
La setlist se partage bien évidemment entre son (très bon) premier album, qui passe le cap du live sans difficulté, et morceaux d'Oasis.
L'ensemble des chansons du premier album des High Flying Birds est joué, hormis "Stop The Clocks", qui était de toute façon un titre d'Oasis à la base. Seront également interprétées des b-sides comme "The Good Rebel" ou "Let The Lord Shine A Light On Me" qui sont des titres moins marquants que ceux de l'album avouons-le.
Noël se fait également plaisir en interprétant des morceaux qu'Oasis ne jouait pas (ou plus depuis longtemps en tout cas) comme "D'Yer Wanna Be a Spaceman?" ou "Half The World Away". Quelques standards également, "Don't Look Back in Anger" évidemment, qui clôturera le concert (quelle chanson pourrait passer après de toute façon ?) et dont les deux premiers refrains seront uniquement chantés par le public. Mais aussi des morceaux habituellement interprétés par Liam , comme "Supersonic" dans une version acoustique qui constituera une très bonne surprise ou "Whatever", un peu plus poussive pour sa part.
Il y avait donc de quoi faire plaisir à tout le monde, mais on se félicitera tout de même que le public, contrairement à ce que l'on pouvait craindre, n'était pas venu que pour écouter des chansons d'Oasis, y compris les quelques anglais éméchés présents dans la salle.
Si le son a eu tendance à être un brin trop fort, mais surtout à manquer de clarté, on aura tout de même pu profiter d'un set chanté avec conviction par un Noël Gallagher qui semblait là pour se faire plaisir. Et bien qu'il demeure un frontman, certes charismatique, mais plutôt introverti, il nous gratifiera de quelques vannes dont il est peu coutumier, même s'il n'était pas toujours évident de comprendre ce qu'il nous baragouinait.

Si on a bien senti que l'on assistait à un concert parmi tant d'autres sur cette tournée, cela aura été malgré tout l'occasion de confirmer tout le bien que l'on pouvait penser du premier album solo de Noël Gallagher dont la plupart des morceaux n'ont pas grand-chose à envier au répertoire d'Oasis. Les fans hardcore du légendaire combo mancunien auront également pu apprécier quelques titres très rares et des classiques revisités.
Difficile de dire si les High Flying Birds existeront encore longtemps, mais on a senti un Noël Gallagher plutôt détendu et libéré, juste là pour retrouver les joies d'être un artiste reconnu, mais sans la pression d'Oasis. Alors certes, ça manquait un peu de magie, mais difficile de trouver grand-chose à redire malgré tout.


Sympa   14/20
par Billyjoe


  Setlist :

(It's Good) To Be Free
Everybody's on the Run
Dream On
If I Had a Gun...
The Good Rebel
The Death of You and Me
Freaky Teeth
Supersonic (With Wonderwall Intro) (Acoustic)
D'Yer Wanna Be a Spaceman? (Acoustic)
(I Wanna Live in a Dream in My) Record Machine
AKA... What a Life!
Talk Tonight
Soldier Boys and Jesus Freaks
AKA... Broken Arrow
Half the World Away
(Stranded On) The Wrong Beach

>>>>
Let the Lord Shine a Light on Me
Whatever
Little By Little
Don't Look Back in Anger


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
124 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :