A Perfect Circle

Lyon [Transbordeur] - samedi 17 janvier 2004

A Perfect Circle ou le syndrome de l'enfant-lune...




C'est un Maynard névrosé à souhait évoluant sur un podium en fond de scène ou plutôt sur un petit bout de territoire jalousement défendu, coincé entre un batteur dégoulinant de Red-Bull et un guitariste rythmique moins énervé adepte de break-dance, que l'on a aperçu le samedi 17 janvier à Lyon dans la salle du Transbordeur. Sa silhouette dessinée en ombre chinoise pendant le morceau d'ouverture nous fait espérer un Maynard en grande forme...se cachant pour mieux exploser et se révéler pendant le concert. Mais l'homme est discret, beaucoup trop, flanqué d'une timidité excessive, bourré de contradictions et habité par des névroses déstabilisantes : aucun projecteur sur lui ; les spectateurs lyonnais auront du mal à distinguer si Maynard était réellement sur scène tant les précautions étaient nombreuses pour réduire au maximum le risque de le voir se liquéfier ou finir en carpaccio de viande humaine. Choking...Le transbordeur à Lyon pousse un enfant atteint d'une maladie rare à se produire sur scène. Car Maynard est un enfant-lune : sa peau part en lambeaux au contact de n'importe quelle source de lumière. Cette maladie l'affaiblit sur le plan psychologique et le fait se balancer d'avant en arrière comme transcendé ; état que le public lyonnais ne connaîtra malheureusement pas pendant cette fameuse soirée. Maynard n'est en fin de compte pas en transe, il s'agite et effectue des slaloms pour éviter de buter contre les créatures, produits de son psychisme vacillant.
Que dire du manque de respect d'un Maynard face un public (provincial certes) mais venu en masse ? L'homme n'est pas un performer ni une bête de scène juste une bête de foire, dont la seule préoccupation semble-t-il était de voir les kids venus l'acclamer, rentrer sans heurts chez papa-maman.. 23Euros pour un concert de 1h10min ! Tout semble être dit, la jeunesse lyonnaise n'errera pas dans les quartiers cette nuit là.
Que dire du manque de rigueur ou d'enthousiasme d'un guitariste lead, qui nous a fourni une prestation indigne d'un musicien qui jouit d'une telle réputation ? ...Peut-être en raison du manque de lumière sur scène ; on ne le saura jamais.
Eye for an eye tooth for a tooth...L'heure de la vengeance va bientôt sonner...Car certains spectateurs, très peu nombreux (la majorité étant resté sans voix après un concert aussi court), vont avouer ne plus avoir de scrupules pour télécharger illégalement leur prochain CD sur le net...Que les "majors" se rassurent ces jeunes rebelles de la net-technologie ne sont qu'une poignée et ne mettront pas en péril l'existence de A Perfect Circle...Le groupe se saborde seul, sans aucune intervention extérieure..
Les vrais gagnants du pillage de la musique sur Internet aux dires de certains seraient les performers, les vrais groupes de scène, ceux que nous payons pour nous transmettre de l'énergie ; ceux qui respectent la sacro-sainte notion de feed-back. A Perfect Circle n'en fait pas partie et prend un malin plaisir à se vautrer dans un trip mégalomane. Tout n'est pas parfait dans ce monde, qu'on se le dise et qu'on se le répète comme un tantra...
Seule consolation, je suis rentré plus tôt que prévu à la maison. Buffy contre les vampires que je regarde sans grande conviction... Guest Star de l'épisode : un clone de Maynard... Je suis allé me coucher plus énervé que jamais.

BOOS


Moyen   10/20
par Boos


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
100 invités et 2 membres
Zebulon
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused