José Gonzalez

Saint Malo [Route Du Rock - L'Omnibus] - vendredi 22 février 2008

José Gonzalez
Au vu des discussions dans la salle, José Gonzalez semble être l'attraction principale de cette soirée, d'ailleurs la fosse s'est clairement remplie lorsque l'artiste est entré sur scène.

José Gonzalez arrive donc sur scène seul, s'installe sur sa chaise, entouré par quelques guitares acoustiques et en retrait par rapport au public. Sans un mot il commence son set, tout est propre, carré mais sans relief, les morceaux qu'il jouera ce soir, je les avais déjà entendues sur son disque et ce furent exactement les mêmes, ni plus ni moins, bref, "Croses", "Down The Line", "Slow Moves", "Remain", "Lovestain", "Deadweight On Velveteen", "All You Deliver" y passent ainsi que quelques autres, dans un rythme quasi industriel, José Gonzalez enchaine ses chansons sans dire un mot si ce n'est quelques remerciments. Ses chansons se ressemblent finalement beaucoup et alors qu'elles possédaient une beauté certaine sur disques, en concert, elles ne sont réduites qu'à de vulgaires ballades ronflantes et soporifiques.

Finalement le salut ne viendra qu'à la fin, lorsque sur ces trois derniers morceaux José Gonzalez nous surprit un peu en jouant des reprises, le superbe et indémodable "Love Will Tear Us Appart Again" de Joy Division dans une version minimaliste guitare-voix touchante. Puis vint une chanson, de Kylie Minogue apparemment, que je n'ai pas reconnue et enfin "Teardrop" de Massive Attack déjà présent sur In Our Nature et qui fait toujours son petit effet. Il n'y a qu'a la fin que José Gonzalez a su nous tirer de notre sommeil qu'il avait créé, c'est bien mais c'est trop peu pour considérer que ce concert était une réussite.


Correct   12/20
par X_Keyser José


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
86 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...