Peeping Tom

Louvain - Belgique [Het Depot] - lundi 06 novembre 2006

Lundi 6 novembre 2006, direction Louvain, près de Bruxelles, en terre flamande, pour assister au concert de Peeping Tom, un des groupes de Mike Patton (Faith No More, Fantomas, Mr Bungle, Tomahawk...).

18h30, début de l'attente devant les portes du Het Depot. Cette salle est un ancien théâtre et doit compter environ 700 places (assises et debout). Ce soir là, on était bien 500. La moyenne d'âge du public était assez élevée (une trentaine d'années) et on sentait les fans de Patton. J'ai vu pas mal de T-shirts Fantomas et Faith No More. D'ailleurs, pendant tout le concert, le public s'est montré relativement calme. En fait, je pense que la majorité était là pour voir Patton car c'était l'occasion de le voir de très très près. A l'heure où je suis arrivé, j'ai eu le bonheur de pouvoir être à 2 mètres de Mike Patton pendant tout le concert.

20h50: début de la première partie avec Dub Trio, qui fait partie de Peeping Tom en assurant la batterie, la basse et la guitare. C'est parti pour 45 minutes de musique sans aucune voix. Je me suis fait royalement chier. Mes oreilles ont surtout retenu une basse bien trop présente.

22h20 (putain...): c'est un Patton tout excité qui arrive sur scène, heureux d'être là. Et c'est parti pour une bonne heure de rock, pop, électro, groove, rap... Petite déception: le son. Patton était accompagné d'une meuf et d'un rappeur américain connu pour son beatboxing, Rahzel. Impossible de distinguer leurs voix. On entendait surtout Patton, Dub Trio (avec toujours autant de graves) et les samples du DJ.
Le jeu de scène, c'est uniquement Patton. Ce mec a une gestuelle incroyable. Il arrive à nous placer des moments ''Fantomastiques'' en plein milieu de morceaux. Il a un débit de paroles venu d'ailleurs. Sa voix est d'une richesse: il passe du très grave à l'aigu en une fraction de seconde. Ce mec est aussi capable de chanter tout en faisant des grimaces avec sa langue. Il ne boit pas d'eau mais du whisky, de manière raisonnable, en gros, il s'est enfilé à peine un gobelet en plastique pendant tout le concert. Entre chaque morceau, il dialogue avec le public, il rit, il boit un petit coup, il est détendu. J'étais tellement proche de lui que j'ai reçu un postillon sur la joue gauche...
Et pour ceux qui connaissent l'album, les meilleurs morceaux de celui-ci sont les meilleurs moments en live (là où Patton donne encore plus d'énergie vocale et gestuelle): Mojo, Five Seconds, Don't Even Trip, Kill The DJ et le summum avec We're Not Alone.
Voilà, 23h30, fin du Patton's show.


Parfait   17/20
par Davb62


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
202 invités et 1 membre :
Thorn
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :