Knut

Clisson [Hellfest - Scène Hard 'N' Heavy] - dimanche 25 juin 2006

Il y a trois mois, Knut me déchirait littérallement les oreilles à tel point que j'en étais arrivé à me poser de sérieuses questions quant à mes capacités auditives. Mais aujourd'hui, oubliés tous ces déboires finalement anodins, je remets le couvert !

Et Knut va réussir à démontrer qu'un set d'une demi-heure, c'est vraiment trop court. En effet, rarement trente minutes se seront écoulées aussi rapidement !
Trop court, parce que intense, sauvage, et tous ces qualificatifs défintifs qui trouvent tout particulièrement leur sens dans ce registre qu'est le post-hardcore. Oui, disons-le tout de suite, le show de Knut a essetiellement revêtu les couleurs post-hardcore de leur dernier (et excellent) album en date, Terraformer. La prestation du groupe ne se fondera donc pas essentiellement sur les émois agressifs et hyper-violents des précédentes productions des Helvétiques (comme le tout aussi excellent Challenger par exemple), mais présentera tout l'univers plus posé mais ô combien passionnant de nos amis Suisses basé sur des compositions instrumentales. Car Knut excellera dans l'art de dépeindre des ambiances et des atmosphères fondées sur les stridences des guitares, la puissance qu'elles offrent, ces riffs qui semblent vous transpercer, et la ryhtmique impressionnante de précision et de talent tenue par la main de fer de Rodéric, le batteur.
Cependant, Didier, le barbu de chanteur, ne se limitera pas non plus à passer son temps derrière son ordinateur, ce serait là mettre en doute les aptitudes typiquement coreuses de Knut. Non, il prendra le micro sur quelques titres afin d'amener également les titres de son combo vers des sphères tout en rage, et en violence, à l'aide de son chant gueulard et puissant.

Agressif, hypnotique, furieux obsédant... et beaucoup trop court. Voilà ce qu'aura été le set de Knut. Et lorsque Rodéric termine son solo de batterie en guise de final, tandis que Didier se trouve toujours en train de bidouiller sa machine, le temps a semblé filé à une vitesse folle. Bref, du Knut fidèle à lui-même, et toujours hautement recommandable après dix années de (très) bons et loyaux services passées à oeuvrer dans le (post)hardcore. Sans doute les plus beaux représentants de Hydra Head Records à l'heure actuelle !


Excellent !   18/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
129 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?