Simon Joyner

Heaven's Gate

Heaven's Gate

 Label :     Sing, Eunuchs!/Brinkman 
 Sortie :    jeudi 01 juin 1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

On aurait pu croire que le soutien cumulé de Beck et John Peel aurait propulsé Simon Joyner au sommet de la galaxie indé. Au lieu de ça, le songwriter du Nebraska est resté à la maison, enchaînant les albums et cultivant peu à peu un statut culte.

Il faut dire que ce troisième album est clairement une déception. La spontanéité du premier et la rage du second font place à une posture plus laid-back, à des compositions plus contemplative. Parfois, un accordéon vient nous sortir un peu de l'ennui (la jolie "Catherine"), quelques violons apportent un peu de lyrisme ("Kerosene") et une mandoline agrémente la perle de l'album ("Alabaster"). Mais on sent Simon tellement déprimé ("Obituary"), tellement replié sur sa guitare et son mal-être qu'il est difficile de trop l'approcher. Le son lo-fi est homogène mais sent un peu le renfermé. Heureusement, on termine sur une bonne note avec l'épique ballade "Farewell to a Percival", un regain d'énergie nécessaire.

Si ces portes du paradis peuvent faire office de sombre berceuse ou accompagner vos déprimes dominicales, elles ne sont pas la porte d'entrée idéale à l'univers de Simon Joyner. On conseillera aussi cet album inégal aux fans de Mark Kozelek.


Sympa   14/20
par Dylanesque


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
123 invités et 2 membres
Poukram
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?