St. Vincent

Pieta

Pieta

 Label :     Loma Vista 
 Sortie :    vendredi 28 novembre 2014 
 Format :  Single / Vinyle   

Il semble qu'Annie Clark apprécie particulièrement le Record Store Day, en 2012 et quelques mois après la sortie de Strange Mercy, se trouvait chez tous bons disquaires un 45 tours contenant "KROKODIL" et "GROT" deux morceaux très réussis et bien à part dans sa discographie. 2014 sera l'occasion de réitérer l'opération avec deux nouveaux titres: "Pieta" et "Sparrow".

St. Vincent a beau avoir réalisé un des meilleurs albums de l'année, elle n'a pas encore tout dit et le démontre une nouvelle fois avec 2 chansons illustrant une facette encore inconnue de son vaste univers. "Pieta" ne ressemble à rien de ce qu'on a pu entendre sur ses différents disques, Annie nous conte une scène de baptême qui se déroule sous ses yeux avec comme accompagnement des percussions tribales et une basse discrète, mais essentielle. Dans quelle tribu s'est-elle retrouvée ? Aucune réponse à cette question, mais il semble qu'elle ne lui veut que du bien, en tout cas ça l'inspire. Contraste saisissant entre la voix grave et mystique des couplets et la voix angélique tout en reverb pour le refrain. Peut-être bien qu'en réalité c'est elle la chef de tribu...

"Sparrow" se veut directement menaçante avec un rythme très lent et un son de guitare et de synthé venu d'outre-tombe (d'où peut-elle bien sortir ce son ?). Et ce n'est pas les effets qui apparaissent lors du refrain et du pont qui pourront nous rassurer, on doit se retrouver dans un cauchemar, mais bizarrement on s'y sent bien, aucune raison de vouloir s'en sortir. Alors qu'Annie appelle "Maria, Mamma, Mamma Maria", on se demande si l'on n'a pas affaire à une messe sombre. La miss Clark aurait-elle un côté gothique non dévoilé jusqu'à aujourd'hui ? Décidément, cette artiste est fascinante.

Surprenant, saisissant, expérimental, osé, indispensable; ces mots qualifient bien ce disque. St. Vincent réussi encore une fois le pari de sortir un 45 Tours avec deux chansons essentielles à sa discographie. C'est parfait, aucun défaut à l'horizon, 7 minutes d'une belle découverte sonique. Un talent qui n'a pas fini de briller, l'avenir semble radieux pour Annie Clark.


Intemporel ! ! !   20/20
par Beckuto


  N.B: Ces 2 titres se retrouveront par la suite sur CD dans la version Deluxe de l'album éponyme avec 2 autres inédits "Bad Believer" et "Del Rio".


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
339 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches