St. Vincent

Marry Me

Marry Me

 Label :     Beggars Banquet 
 Sortie :    lundi 09 juillet 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Un petit tour du côté des Polyphonic Spree, puis dans le live band de Sufjan Stevens et Annie Clark aka St. Vincent se lance dans une carrière solo.

À la vue du livret de Marry Me, un détail attise tout de suite la curiosité, c'est le nombre d'instruments joués par Annie : 13 mesdames et messieurs ! Autant dire la quasi-totalité de l'album, à ça s'ajoute le fait qu'elle soit à la production, réalisation et au mixage... Aurait-on affaire à une version féminine de Prince ? De plus, tout comme lui, St. Vincent ne reste pas cloîtrée dans un seul style musical.

Bien que l'on pourrait lui coller l'étiquette d'art-rock à la manière d'une certaine Kate Bush, l'album est un mélange de indie-pop rock moderne avec des arrangements de cordes et cuivres sophistiqués et des touches par-ci par là de jazz, folk et blues. Et comme ci ça ne suffisait pas, la miss s'amuse même à nous montrer ses talents de guitariste en jouant un air de bossa-nova sur "Human Racing". Oui car il faut le dire, en plus d'être très bonne parolière et compositrice, Annie est une excellente guitariste passant d'un style à l'autre avec une folle aisance (ses concerts le prouveront). Et comme tout bon guitariste qui soit, elle commence déjà à avoir sa propre identité sonore, que l'on entend bien dans la chaotique et menaçante "Your Lips Are Red". Les autres talents de miss Clark sont son sens de la mélodie, à la fois carré ("Jesus Saves, I Spend"/"What Me Worry ?") et décousue ("Now, Now"/"Paris Is Burning"), mais aussi et surtout cette voix d'ange ! Elle peut nous raconter les pires choses avec cette voix à la pureté fragile, tout passe. Visage d'ange et paroles crues pourrait lui seoir comme description.
On pourrait croire que tout est réuni pour faire le parfait premier album, mais malheureusement "All My Stars Aligned" (un peu soporifique) et les quatre dernières pistes du disque font changer la donne. Bien sûr l'instrumentale au piano "We Put A Pearl In The Ground", la planante "Landmines", la bossa-nova "Human Racing" et le jazz vocal "What Me Worry?" reste des compositions très intéressantes, mais elles ne se mêlent pas vraiment à ce qu'on peut entendre avant leur arrivée. C'est un peu comme ci Annie préparait le terrain pour la suite de sa carrière, elle tente des choses avec brio certes, mais l'objet en lui-même est quelque peu déformé ce qui est un peu dommage.

Marry Me reste tout de même un premier essai très impressionnant et encourageant surtout. St. Vincent arrive à créer son propre univers avec un foisonnement d'instruments ; un univers qui deviendra original et unique.


Très bon   16/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
347 invités et 1 membre :
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :