The Apartments

No Song No Spell No Madrigal

No Song No Spell No Madrigal

 Label :     Microcultures 
 Sortie :    lundi 13 avril 2015 
 Format :  Album / CD   

Un album de The Apartments est une chose rare. Il peut s'écouler tellement d'années entre deux sorties que même un Scott Walker ou un Terrence Mallick pourrait crier au délit de lenteur. Vu que rien n'était paru depuis Apart en 2000, la seule nouvelle que le groupe existe encore est en soi un événement.

Si l'œuvre est donc forcément mûrement réfléchie, l'ambiance renvoie directement vers la douceur électrique de Drift ou l'acoustique de Apart. C'est donc dans un univers familier que commence les 6 minutes de la chanson qui donne son nom à l'album. Pour un début c'est rassurant, apaisant, on sait qu'ils ne sont pas venu pour rien et qu'ils se posent à la hauteur de leurs standards passés. La voix est toujours là, ce genre de voix qui pourrait émouvoir même en récitant un annuaire, cette voix déchirante qui donne un relief particulier aux albums du groupe. Le reste de l'album répond à peu près au même principe, il évoque une tristesse sans fond mais le transforme en quelque chose de beau. Au milieu, on trouve deux titres plus léger (tout est relatif) "September Skies" et "Please, Don't Say Remember" deux chansons pop qui frise la perfection au niveau des arrangements.
Et puis il y a la perle de l'album "Twenty one", le genre de chanson qui justifie à elle seule un album. Cette chanson dont on trouve des traces anciennes en live est un hommage filial, une chanson pour l'enfant perdu qui ne verra jamais la neige sur New York, un sommet digne et douloureux avec un crescendo (chœurs et instruments qui rejoignent le jeu voix-guitare-piano) magnifique et poignant.


No Song, No Spell, No Madrigal c'est le genre d'album qui n'est pas fait pour tout bousculer, il est destiné aux fidèles pour les toucher en plein cœur. C'est déjà énorme. Il y a là bien plus que le cliché de l'artiste maudit qui lui colle à la peau. Il y a simplement une expression artistique qui éclaire le monde et raconte le passé, pour mieux vivre simplement.


Très bon   16/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
245 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?