Contre Jour

Abîme

Abîme

 Label :     Infrastition 
 Sortie :    dimanche 19 janvier 2014 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Le Sud-Est de la France est devenue au début des années 2010 un terreau fertile autant pour les YouTubers diffusant leurs vidéos et chroniques culturelles que pour une nouvelle scène new wave, post punk et gothique. Issu de ce mouvement, le groupe Contre Jour s'est forgé depuis un peu plus de 5 ans une solide réputation, autant dans ses terres qu'en Allemagne.

Influencés autant par Depeche Mode (cool) que par The Cure (bien), Siouxsie And The Banshees (génial) et d'autres grands groupes de cette période, Roxy (chant), Manu (guitare), Greguy (synthés, machines) et Christof (basse, programmation) ont ainsi délivré 2 albums d'une solide qualité, One Night At The Station (2011) et Passion And Fall (2013) et, bien que marqués par le son et les attitudes de leurs aînés, ont su proposer une musique fraiche et inspirée.

Bref, allergiques aux synthés, aux rythmiques cold wave, aux basses Flanger sous valium et aux guitares à effet Chorus, passez votre chemin, il n'y aura rien pour vous. Pour les grands amateurs des genres évoqués, plongez vous dans la discographie de ce groupe sans attendre !

Abîme, sorti en 2014 pour fêter l'anniversaire de leur second album, est avant tout un cadeau destiné aux fans ou une bonne introduction pour les novices : en effet, les 8 titres présents ici sont des inédits enregistrés entre les différents albums et permettent d'avoir un aperçu rapide des possibilités mélodiques du groupe.
Le seul hic, qui peut être commun à beaucoup de groupes de ce genre, est le chant en français. Non pas que Roxy chante mal (du tout, sa voix peut se faire douce et agressive, sans tomber dans le cliché) ou que les paroles soient mauvaises (aucune lacune littéraire à déplorer, bien au contraire), mais New Wave et chant français peuvent vite évoquer Indochine ou Mylène Farmer. Cependant, si comme moi, vous vous en contrefoutez et appréciez le second comme le trente-septième degré, vous serez aux anges. Par exemple, sur le titre "Vision D'Avenir" à l'intro tout droit sortie d'un Antichrist Superstar qui se fond dans un son Depeche Modien et évoque également le "Comme Toujours" de Baroque Bordello, une mélodie funéraire s'accompagne de ses douces paroles: Fais confiance à la vie / Et retrouve le sourire... Oui, c'est rigolo. Il n'empêche, le titre est efficace, quasi pop et mélancolique comme il faut.
Un autre tube, "Nocturne", oscille entre Clan Of Xymox et Eurythmics, Depeche Mode et la rouquine déjà évoquée de trop nombreuses fois, et est d'une efficacité redoutable, pourvu que vous appréciez de tels grands écarts. On recroisera plus loin les fantômes de Siouxsie And The Banshees en version plus Indus dans un "Paris 2052" où Manu a bien appris les leçons des maîtres John Mc Geoch et de John Valentine Carruthers, le titre le plus accrocheur et efficace du lot.
Pour la suite, on se balade entre instrumentaux funèbres ("They Lied To Us"), tentatives électros ("Le Code"), complaintes New Wave ("Illusion", "Mascarade") et hymnes gothiques ("Abîme").

Le groupe a assimilé de nombreuses postures, mais malgré les défauts pointés ici, la recherche mélodique est toujours là ainsi que l'envie d'aller au-delà des modèles. Le son est toujours très travaillé et les chansons, malgré différentes approches, sont accrocheuses. Cet EP, avant tout destiné à leur fidèle public, est en deçà de leurs deux véritables albums sortis jusqu'ici. Il est à noter également que la répartition des chansons en anglais est plus généreuse sur leurs LP. Donc ne vous arrêtez pas au côté des paroles façon Tranxen 200 des Inconnus, et tentez d'aller écouter ce groupe dont la sincérité nous gagne écoute après écoute. Et ça, c'est déjà du beau boulot.

Note: Cette compilation n'est disponible qu'en téléchargement sur le site officiel du groupe.


Sympa   14/20
par Machete83


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
337 invités et 2 membres
Papagui
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead