Ulver

Messe I.X-VI.X

Messe I.X-VI.X

 Label :     Jester 
 Sortie :    jeudi 01 août 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ulver surprendra toujours. Alors que les Norvégiens nous avaient laissés en 2012 sur un Childhood's End hommage aux années 60 – 70's, musicalement très accessible, on les retrouve à peine un an plus tard en pleine tourmente Dark Ambient.
Messe I.X-VI.X est peut-être l'album qui déstabilisera le plus les inconditionnels d'Ulver, bien qu'ils faillent déjà avoir une solide ouverture d'esprit pour les avoir suivis jusqu'ici. En effet, le trio est accompagné sur cet enregistrement du Norvegian Arctic Philharmonic Orchestra, connu pour ses récurrentes collaborations avec des groupes de Métal. Mais la différence est énorme puisque Ulver ne demande pas à l'orchestre de simplement l'accompagner mais bel et bien d'interpréter six tableaux composés selon un mode que l'on pourrait qualifier de "musique classique moderne" ou "Avant-Garde" : un pari osé, même pour des compositeurs de talent.
La musique se fait donc plus contemplative qu'à l'accoutumée, plus expérimentale également, une grande partie du disque ayant été enregistrée en Live. À 99% instrumental (le texte de "Mother Of Mercy" est une prière catholique italienne), toute l'intensité est portée par des variations subites, des progressions, des chutes dont les instruments électriques sont quasiment absents. Par certains aspects, je pense aux derniers albums d'Elend (le final de "Glamour Box" par exemple), les connaisseurs apprécieront.
Messe I.X-VI.X surprend, déstabilise, intrigue. Une réussite et la démonstration renouvelée de l'incroyable inspiration d'Ulver.


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
56 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused