Deathspell Omega

Diabolus Absconditus

Diabolus Absconditus

 Label :     Norma Evangelium Diaboli 
 Sortie :    mai 2011 
 Format :  Mini Album / CD   

À ce qu'on m'a récemment dit, Deathspell Omega est devenu un truc un peu tendance, orthodoxe dans sa démarche mais en même temps suffisamment intelligent musicalement pour pouvoir séduire un public plus arty et branché que le fan Black Métal de base. Cela a beau froisser un peu mon amour-propre underground, il faut reconnaître que compte tenu de la qualité indiscutable des productions de ce groupe, il y a une certaine légitimité à ce que les Français jouissent aujourd'hui d'une réputation qui sorte un peu du cadre habituel des initiés.
Quoi qu'il en soit, Deathspell Omega démontre avec l'EP Diabolus Absconditus qu'il a de la réserve question inspiration. En vingt minutes, cet unique morceau fait le tour de ce que la formation sait jouer de meilleur : en entrée, une belle ambiance ritualiste. En plat de résistance, des sonorités triturées, biscornues, dissonantes et étranges qui sont un peu devenues la leur marque de fabrique. Un trou normand avec des parties complexes (oserais-je parler de Math Black Métal ?), rapides hyper variées et enfin, pour le dessert, une belle plage atmosphérique qui aide à la digestion. Pour arroser cette orgie métallique : un esprit Malin indéniable et une classe incroyable qui nous font plonger toujours plus profond dans l'obscurité.
C'est typiquement le genre de disque qui me rappelle pourquoi j'aime tant le Métal.


Parfait   17/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
119 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :