Deathspell Omega

Fas – Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum

Fas – Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum

 Label :     Norma Evangelium Diaboli 
 Sortie :    lundi 16 juillet 2007 
 Format :  Album / CD   

Le Latin et le Black Métal... C'est comme Bernard et Bianca, Marc et Sophie, Arnold et Willy, autant de couples mythiques qui ont traversé le temps, l'Histoire et que l'on n'imagine pas séparés... En plus moi, comme un con, j'étais passé complètement à côté de Fas – Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum. Je m'étais auto persuadé qu'il n'y avait rien eu entre Si Monvmentvm Reqvires, Circvmspice (2004) et Paracletus (2010) alors qu'en fait la vraie mutation de Deathspell Omega, la plus belle, la plus terrible, elle se fait là, en 2005.
Centrés sur quatre titres faisant, à la louche, entre huit et douze minutes, les Français font un pas de géant dans leur conception du Black Métal, amenant, en plus d'une technique impressionnante, des influences et des structures sortant largement du désormais trop étriqué cadre métallique et se rapprochent de formations telles que Gorguts, Ulcerate ou encore Dodecahedron, notamment pour l'approche chaotique et la complexité de l'écriture.
Bien entendu, la presse a été globalement unanime pour saluer cette sortie, ce qui se comprend tant le niveau de créativité et d'inspiration y est élevé, sans pour autant renier le passé. Et ce n'est qu'un début...


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
415 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...