Jessica93

Rise

Rise

 Label :     Teenage Menopause, MusicFearSatan 
 Sortie :    lundi 03 novembre 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Depuis pas mal de temps, comme un rituel, lorsqu'arrive le maudit moment de faire la vaisselle, j'appuie sur la touche play de mon lecteur cassette pour écouter celle qui ne bouge jamais de cet endroit : Le split Besoin Dead/Jessica93, achetée il y a quelques années quand Mon Cul C'est Du Tofu ? organisait des concerts à la Miroiterie. J'ignorais à l'époque que le même type officiait sur les deux faces, en solo sur l'une, en duo sur l'autre. Ce type, qu'on appellera Geoffroy vu que c'est son nom, a été révélé au monde grâce à son second disque Who Cares sorti l'an dernier, et sans doute consacré par ce nouveau Rise.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le bonhomme, sachez qu'il fait tout tout seul. C'est bon de le préciser à l'écoute de ce nouvel album. Armé de sa boîte à rythmes, il construit des strates sonores en alternant loops de guitare & de basse. Voilà pour les novices.

L'album penche définitivement vers la new-wave, voire la cold-wave même avec ses ambiances à la Cure ("Karmic Debt" notamment), ses basses lourdes et cette boîte à rythme qui tape toujours juste, on oublie presque qu'elle tourne en boucle à chaque titre. On sent Jeff (oui, allez, osons le Jeff) beaucoup plus à l'aise avec sa voix, presque mise en avant sur certains titres ("Asylum"). Une ambiance crépusculaire digne des meilleurs slashers clôt la première face, on sent le titre fait pour headbanger sans manière, & vos cervicales adoreront "Surmatants" qui frôle les huit minutes, sans doute mon titre préféré de ce Rise, long en bouche, rythmique imparable de simplicité industrielle.
"Inertia" pourrait du coup paraître un peu plus fade, mais ce noise répétitif fait une nouvelle fois mouche, Il arrive toujours à trouver ce petit rien qui surélève le morceau, avec une nouvelle fois ce son de basse magique... "Uranus" montre si besoin est le côte anachronique de l'album, qui aurait pu sortir il y a une trentaine d'année, et en même tellement contemporain, abouti, taillé pour la scène, qu'on ne peut que s'incliner devant une telle maitrise, et surtout devant la prouesse de réussir un tel album tout seul.

Que peut on lui reprocher, sinon d'être trop court ?


Excellent !   18/20
par X_Lok


  Ecoutable sur https://jessica93.bandcamp.com/album/rise


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
114 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?