Wonderflu

What's Inside

What's Inside

 Label :     Influenza 
 Sortie :    mardi 01 avril 2014 
 Format :  Maxi / CD   

Quatre hommes en haut-de-forme aux yeux luminescents, un gorille cow-boy électrisé qui mène la marche. On reconnait les quatre olibrius, en partie grâce au Wonderflu écrit à même le trottoir, on est en droit de se poser tout de même quelques questions. Une surtout, celle là même qu'un enfant poserait à sa mère devant un Kinder Surprise, ou un chômeur en fin de droits devant une lettre recommandée : What's Inside ? & Wonderflu l'a bien compris, car c'est aussi le titre de ce nouvel EP. Tout prend sens, n'est ce pas ?

Une nouvelle fois, ces mecs réussissent à nous faire croire qu'on connaît déjà cet EP par coeur. Les titres sont tellement immédiats, tu te prends à entonner le refrain dès la seconde écoute. "The Line" par exemple. Premier titre de ce disque, petit à petit les guitares se joignent à la voix pour une lente explosion sourde, jusqu'à la délivrance qui survient avec le duo basse/batterie, cette espèce d'imbrication des couplets dans le refrain, le tout qui se termine sans fade out, pour certains bien trop vite, mais parfois ce n'est pas la peine d'en faire trop (ou d'en rajouter, c'est selon), 2'30 pour un morceau bien foutu, ça suffit. & ce n'est pas "Silence In Your Mind" qui me contredira. Une Power Pop ciselée, un refrain déjà classique, encore un titre qui ne dépareillerait pas dans une de nos vieilles cassettes compilées à la main comme on en faisait des caisses entières au lycée (et même après). "Morning Fever" nous rendrait presque nostalgique, ce titre donnerait envie de prendre la voiture pour s'enivrer des paysages et autres déserts américains. Bon, en 2'18, c'est pas évident d'aller très loin, mais l'intention est là, et on peut toujours se le mettre en boucle, un peu de bonne volonté que diable.
Vient le moment de bravoure du disque, le morceau fleuve "Marc Poivrons". Le titre prend son temps, s'installe, les instruments se font visiblement plaisir & enchaînent les ruptures, les chausse-trappes, sans donner une seule explication sur ce titre obscur.
"Back To Mamie", tel un To Be Continued, générique de fin concis façon "Roi(Reprise)" à la fin du Last Splash des Breeders, qui appelle à la suite & clôt cet épique EP de la plus belle manière.

What's Inside, nouvelle pierre à l'édifice Wonderflu, groupe aussi bien capable d'adapter Morris (cf. les Bastard Tracks qui sortent régulièrement sur leur site) que de refuser le format album (pour le moment). Vivement la suite, qui ne devrait pas trop tarder...


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
309 invités et 2 membres
Happy friday
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?