Diabologum

C'était Un Lundi Après-midi Semblable Aux Autres...

C'était Un Lundi Après-midi Semblable Aux Autres...

 Label :     Lithium 
 Sortie :    mardi 23 mars 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Sorte de version déglinguée de La Fossette de Dominique A, ce premier album de Diabologum est jouissif. On y trouve pèle-mêle un morceau acoustique noisy (!!!), Dominique A chantant "Le Discours De La Méthode", un collage de morceaux de Tad, Nirvana et Sonic Youth, des reprises ingénieuses de Bongwater, Half Japanese et Dominique A, un détournement du "Ship Song" de Nick Cave, un dialogue de "Sailor Et Lula" sur fond de morceau poignant, une belle balade... le tout dans un style inimitable de lo-fi à la française, mélangeant collages improbables et guitares acoustiques au son sale.


Bon   15/20
par X_Elmo


 Moyenne 15.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 25 mars 2005 à 08 h 58

En 1993, ce premier album de Diabologum sortait et révolutionnait le paysage rock français. Au premier abord le style est assez indéfinissable : patchwork musical, littéraire, cinématographique ...

Cet album ne manque pas de références et les morceaux ont tous une originalité particulière. D'entrée, la voix de Dali nous prévient : "Attention à jouer au génie parce qu'on risque de le devenir" , puis viennent des morceaux où les textes prédominent. Ça et là, Diabologum nous parle du rock bussiness ("Kill Sub Pop Stars", où on reconnaît les samples de Nirvana, Sonic Youth ...), ou encore de mélancolie et frustration ("Le Courage Des Oiseaux").
La perle de cet album est sans hésitation "Sticky Hair-Pin" qui reprend en fond le dialogue d'une scène clée de "Sailor et Lula". Tout au long de ce morceau, les guitares acides de Diabologum se mèlent admirablement à l'intensité et la détresse des voix de Nicolas Cage et Laura Dern.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
81 invités et 2 membres
Poukram
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :