Tanger

Il Est Toujours 20 Heures Dans Le Monde Moderne

Il Est Toujours 20 Heures Dans Le Monde Moderne

 Label :     Dreyfus Music 
 Sortie :    lundi 14 avril 2008 
 Format :  Album / CD   

Quand on a voyagé dans Le Détroit exalté et un peu survolé L'Amour Fol, Tanger étonne ici avec ce disque au titre très évocateur et qui passerait pour un album paru depuis des décennies en arrière par le biais de certaines sonorités. Mais "Cyclotron", la première chanson, robotique et volubile, démontre bien l'inverse déjà par son texte très d'actualité, en plus de débiter quelques boucles hypnotiques à peu près telles que Björk a générées pour "Army Of Me". Enervée et plus rock, "Roulette Russe & Poing Américain" met l'huile sur le feu vers des cauchemars sous tubes cathodiques. Que dis-je? Sous écrans à plasma en 16/9 le plus souvent aujourd'hui, arène élargie des infos anxiogènes et capitonnants du monde extérieur. Ensuite, on se défoule : coucou, voilà "La Fée De La Forêt"! Avec ce titre dans une cadence new wave disco, trois ou quatre verres dans le nez devraient solliciter à oser s'éclater dessus sur une piste entre Indochine et Patrick Coutin, en accompagnant de vocaux imbibés les paroles d'un Philippe Pigeard folâtré. On fuira, à l'inverse, un peu "Time Tunnel" qui est dans une même rythmique dansante mais est moins délirante. Autant tenter avant le slow dans un espace temps onirique avec "Il Y A Un Ange" pour savoir, le coeur battant en bout de mèche, si le soleil rougeoie sur des estuaires secrets.

Pour un album sonnant différent de ce que Tanger a pu composer, celui-ci reste quand même varié, agençant les chansons entre sons électroniques pour un aspect expérimental, rock énergique, chanson variété, mais est capable parfois de faire tirer un rictus gêné du fait d'entendre des passages assez pompeux. Une impression qui, cependant, ne doit pas occulter des arrangements de qualité venant de ce groupe situé dans ce monde moderne auquel la fin est remise à une date ultérieure. On peut donc aussi continuer de profiter à écouter le prophétique trip jazzy futuriste "Météorites", d'apprécier le duo avec l'actrice et chanteuse Nina Morato donnant la réplique sur "Parti Chercher Des Cigarettes" qui a typiquement une atmosphère de feuilleton sentimental. Quant à la fin du disque, on y retrouve Philippe Pigeard au piano, accompagné de flûtes et clarinettes, voguant dans la brise marine et mélancolique, "Le Bon Usage Du Vent". Ce dernier titre s'éloigne assez du reste d'un ensemble un poil inégal mais dont on ne reprochera pas une richesse évidente des compositions quand on y plonge les oreilles.

C'est Il Est Toujours 20 Heures Sur La Planète Fr... Pardon! ...Dans Le Monde Moderne et ça ne sonne pas si éculé qu'il y paraît.


Bon   15/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches