Red House Painters

Red House Painters I (Rollercoaster)

Red House Painters I (Rollercoaster)

 Label :     4AD 
 Sortie :    mardi 25 mai 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Le deuxième album des Red House Painters n'a pas de titre. Or, le troisième s'intitulant explicitement "Red House Painters", ce deuxième album est dans l'obligation d'être dénommé "I"...
Bref ! "I" comprend 14 titres tantôt folk-rock, tantôt post-folk-rock (!), emplis d'émotions : nostalgie, passion, mélancolie, tristesse, amour se partagent la vedette émotionnelle de "I". Mark et ses accolytes de la maison rouge des peintres se font un plaisir de transpercer nos coeurs et nos âmes avec leurs chansons poignantes ; ils nous démontrent également qu'ils savent aussi bien manier les guitares accoustiques mélancoliques qu'un piano déchirant ou des guitares noisy trépidantes... Une corde de plus à leur arc : quel triomphe !
C'est souvent triste, mais sans jamais être déprimant, car c'est avant tout beau, et réellement beau.


Parfait   17/20
par X_Shape104


  Note de la team : En réalité le second et troisième albums sont tous les deux appelés "Red House Painters", et celui-ci a fini par prendre le nom de "Rollercoaster" pour distinguer les deux. Il est aussi appele Red House Painters (I).


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 20 mai 2006 à 13 h 45

En voila un groupe mystérieux que les Red House Painters. Capable de sortir coup sur coup deux albums sans leur donner de nom et sans laisser trop de renseignement à leur sujet. Pas facile non plus de deviner qu'ils viennent de San Francisco, ville qu'on connaît mieux pour des disques légers que pour le folk rock profond du présent album que certains ont appelé 'Roller Coaster' en référence à sa pochette, très jolie en passant.
Red House Painters c'est avant tout Mark Kozelec qui est auteur chanteur et compositeur. Le résultat est ici majestueux. En débitant des textes, sans passer par le format couplet/refrain, sur des mélodies simples et répétitives, ornées de somptueux arrangements, cette musique privilégie l'émotion. Tout en délicatesse, Red House Painters nous gifle en douceur et laisse une empreinte indélébile. Beau est effectivement le mot qui vient à la bouche et même si on aura mis un peu de temps avant de rentrer dans cet univers au charme délicieusement intemporel, on en est aujourd'hui tout époustouflé. Grand tout simplement !
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
95 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused