Laetitia Sadier

La Piscine

La Piscine

 Label :     Wool 
 Sortie :    lundi 25 juillet 2011 
 Format :  Mini Album / Vinyle   

La Piscine, an Invitation by Laetitia Sadier to keep swimming Pas même un album non, une invitation ! Imaginez donc ma surprise, moi qui fut sans nouvelle de Laetitia Sadier depuis bien longtemps, la voilà qui m'invite à prendre un bain ! Bon, après avoir placer le disque sur mon Teppaz, je me suis bien vite rendu compte d'un truc.
Ben elle était pas toute seule la Laetitia, elle avait convié des copines ! Rebecca Gates (de Spinanes & RG Consortium) et Armelle Pioline (Chanteuse de Holden, ici sous le nom de Superbravo) Elle avait aussi invité Richard Swift, un pote barbu-chevelu, histoire de.
& les voilà, autour de la piscine, à chantonner.

Laetitia démarre, réenchantant les alentours de sa voix suave, "The Opposite Of Spectator" nous colle déjà à la peau, comme un maillot mouillé, mais on ne peut plus agréable, avec sa structure en petits bonds, en sursauts contrôlés, elle m'avait manqué...
Richard Swift, ce crooner rempli de soul nous hante avec un "MG 333" euphorisant, comme si Sixto Rodriguez faisait du funk, un funk malsain et angélique à la fois, comme le chant d'une sirène en bout de course, une sirène du bronx, sans doute.... Les deux se rejoignent pour un électronique "Resistance Dans L'ombre", la rythmique synthétique de Swift évoquant le meilleur de Goldfrapp, Laetitia chante là en français, encore une fois sa voix nonchalante, ses presques chuchotememts parfois, comme Rebecca Gates, aux intonations proches de la soeur Friedberger, nous berce avec "Take A Little Time", tel une errance sur un matelas gonflable, plombé par le soleil, lézardant à n'en plus pouvoir...Puis vient Superbravo, même si sous son masque on distingue facilement Armelle pour un final tout en cohérence, "A Space Without A Corner", une fin d'après midi, la fatigue ou le désir selon les personnes, en tout cas le dénouement de cet intermède musicale, intemporel, une bulle....

J'aurai bien aimé l'avoir pour moi tout seul Laetitia, histoire qu'elle ait l'occasion de me dire... : Viens vite au fond de la piscine/Repêcher ta petite sardine,/L'empêcher de se noyer,/Au fond de toi, la garder,/Petite sœur traqueuse,/De l'air de ton air amoureuse.
Mais non, ses potes étaient là, tant pis pour moi, je m'en vais siffler sur la colline, et pourquoi pas, cueillir un petit bouquet d'églantines, on sait jamais....


Parfait   17/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
149 invités et 2 membres
Ismael Jünger
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?