Laetitia Sadier

Find Me Finding You

Find Me Finding You

 Label :     Drag City 
 Sortie :    vendredi 24 mars 2017 
 Format :  Album / CD   

Depuis l'arrêt à durée indéterminé de Stereolab, groupe pop à forte tendance kraut (ou bien est-ce l'inverse?) des années 90 et 2000, Laetitia Sadier poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin en solo. Enfin en solo... la dame a toujours été très bien accompagnée, et si le maître cerveau n'est nul autre qu'elle on peut saluer tout aussi bien son sens aigu de la mélodie que son goût intuitif pour les musiciens de talents. C'est vrai depuis The Trip en 2010, mais ça n'a peut-être jamais été aussi évident qu'aujourd'hui qu'elle sort un nouvel album, Find Me Finding You, sous un nouveau nom : le Laetitia Sadier Source Ensemble. Et quelle bonne idée ; pour moi qui raffole tout particulièrement de ses instrumentations racées (notamment celles de Silencio!), qui ont gardé de fortes traces de krautrock et n'hésitent pas à se métisser avec le tout venant, la formation de cet ensemble, de cette foule de zicos fortiches, est ce qui aurait pu arriver de mieux à la carrière de Sadier. Everything Shines en 2014 m'avait laissé un goût de trop peu à ce niveau, mais tout est pardonné : Find Me Finding You retrouve le battement puissant de ce "pouls de l'Univers" que Laetitia chantait en 2012.

Cet ensemble source respire la classe. Voyez par vous-même comme la basse est ronde et nette, comme ces violons se tendent et se vrillent élégamment, comme ces marimbas rutilent tranquillement, comme cette guitare est claire, comme ces synthés sont doux et chatoyants, comme cette trompette à sourdine paraît tout droit sortie d'un songe... et comme ils accompagnent idéalement les compositions graciles de Laetitia, qui a toujours eu ce don de ménager des tiroirs, des twists ou simplement placer des accords inattendus pour renverser l'équilibre de ses chansons et retomber agilement sur ses pattes. Elle s'est trouvée des musiciens aguerris capables de se mettre au tempo et de donner vie à ces instantanés oniriques, il en faut ! Il en faut également pour accompagner les paroles de Laetitia. La dame, en effet, vit comme à son habitude son engagement utopico-politico-philosophique au travers de textes au langage très universalisant, parlant d'amour, d'univers, de bonheur, de rêves, de capitalisme, de la vie... bref de grandes questions qu'elle évoque toujours de façon à la fois directe (dans certaines "punchlines") que vague (le gloubiboulga de mots passe-partout n'est jamais très loin). Il me semble essentiel pour donner une force aux messages parfois trop naïfs, parfois trop univoques de Sadier, de disposer d'une " force de frapppe " conséquente. Everything Shines manquait de cette force de frappe, ce qui pouvait rendre sa face politique un poil lourdingue à la longue. En revanche Find Me Finding You s'en sort avec les honneurs, l'on oublie/pardonne facilement à Laetitia tant on est plongé dans un bain de douceurs enivrantes, où le kraut bat paisiblement mais sûrement la mesure.


Bon   15/20
par X_Wazoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus