Echo & The Bunnymen

The Fountain

The Fountain

 Label :     Ocean Rain 
 Sortie :    lundi 12 octobre 2009 
 Format :  Album / CD   

C'est pas juste, quelle surprise de voir que cet album a été ignoré sur ce site jusqu'à lors ! Non mais ! Bon OK l'histoire du groupe est derrière lui mais quand même. D'un autre côté c'est vrai qu'à sa sortie cet album a été assez démoli par les critiques spécialisées. Bon grosso modo le son est plus ou moins le même que pour Siberia. Le tout est très lisse et très produit. Et c'est vrai qu'il y a des fautes de gout. En particulier cette tendance à mettre des chœurs idiots une peu partout, plutôt énervante. En ce qui concerne la voix de monsieur Mcculloch, elle est là aussi plutôt similaire, c'est à dire éraillée, gutturale, etc. Mais moi j'aime ça, je trouve qu'elle se bonifie avec le temps. Pas taper, pas taper... Je sais c'était mieux avant, c'était mieux avant.
Bon continuons sur les défauts, c'est probablement le plus vendable, le plus commercial, le plus accessible des albums du groupe. Du coup on gagne en dynamique, mais on a parfois un peu l'impression d'écouter la radio. Non quand même pas, faut que j'arrête. Mais étrangement, alors que alors Siberia avait tendance à lasser assez facilement, ce The Fountain se défend bien mieux, il retient l'attention. Moins de complaintes peut-être. Pourtant c'est le domaine de prédilection de Mcculloch.
Cet album sonne juste moderne, déroutant. Et puis il y a comme une forme d'insouciance incroyable sur certains morceaux. Je crois que c'est sur "Do You Know Who I Am" que ça ressort le mieux. Les paroles sont minimalistes, la mélodie aussi, même carrément enfantine. Faut pas que j'exagère non plus, la mélancolie est toujours présente. Quelque part l'évolution du groupe ressemble un peu à celle de New Order. Euh pas sûr que ce soit un véritable compliment.
Les morceaux qui ressortent le plus sont à mon sens "I Think I Need It Too" (piste 1), "Shroud Of Turin" (piste 4), "The Fountain" (piste 6), et "Drivetime" (piste 9). Cette dernière piste correspond d'ailleurs au domaine de prédilection de cet album, l'autoradio de la bagnole (à écouter au milieu de la nuit, quand il pleut et sur autoroute). En définitive l'album est relativement équilibré, le groupe n'a peut-être plus l'envergure qu'il avait auparavant, mais on ne peut que le remercier que de continuer.

Finalement, cet album comporte une petite bombe, "I Think I Need It Too", qui permettra à certain de se motiver pour écouter l'album en entier (et ils seront largement récompensés), et qui permettra aux autres de confirmer que le changement de cap du groupe ne les intéresse pas.
Si je conclus en disant que l'album est très bon, c'est parce que je ne suis pas objectif. Dès que j'entends la voix de Mcculloch, c'est fini. En réalité, il serait plus juste de le qualifier de bon, voire de sympa.


Très bon   16/20
par HaXor1304


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
499 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard