Agoraphobic Nosebleed

Altered States Of America

Altered States Of America

 Label :     Relapse 
 Sortie :    jeudi 03 juillet 2003 
 Format :  Mini Album / CD   

Prenons quatre abrutis moyens et fournissons-les en guitares, micros et boîte à rythme. Avec un peu d'acharnement besogneux, ils devraient parvenir à régurgiter quelques titres bancals sans grand intérêt mais qui leur permettront néanmoins d'enregistrer une autoproduction dégueulasse qui enrichira le fumier de l'underground. En revanche, donnons les mêmes moyens à de vrais génies du mal, des mecs qui ont dû plancher durant des heures leurs partitions avec un métronome toujours dans le rouge et qui, non content d'être totalement aliénés et dévoués à la cause grind, vouent une adoration à la noise et aux musiques cybernétiques, de celles qui lobotomisent et trépanent immanquablement les pauvres humains que nous sommes. Et bien, cela donne Altered States Of America, un mini album de 99 titres (vous avez bien lu) ne dépassant jamais les quarante secondes et tournant plus généralement aux alentours des dix.
Impossible de décrire la folie furieuse qui anime ce skeud. Complètement dérangée et dotée d'un humour qui n'appartient qu'à elle, la bande de Scott Hull s'acharne sans pitié à détruire la moindre once de mélodie mais en arrivant systématiquement à envoyer des plans surpuissants et techniques qu'elle entrecoupe à l'occasion de samples loufoques ou de parties electro noise abrutissantes. Le résultat est un truc jamais entendu, d'ailleurs très difficilement écoutable, une performance inégalable.
J'en profite également pour rendre un hommage vibrant et ému au label Relapse, probablement le seul assez courageux, ou inconscient, pour sortir ce genre de produit parfaitement anti-commercial et soutenir corps et âme des groupes tels qu'Agoraphobic Nosebleed. Je ne suis même pas convaincu que la majorité des grindeux puissent s'envoyer ça, bien qu'il soit indispensable de le posséder... Pour faire chier ses voisins : le mettre à fond et aller faire ses courses... Pour faire partir les indésirables qui s'incrustent chez vous alors que vous avez sommeil... Pour faire comprendre à cette fille que vous êtes incompatibles puisqu'elle n'a pas entendu le riff qui tue à la troisième seconde de "Homophobic Assbleed"... Pour le laisser traîner bien évidence sur une étagère parce que la pochette est superbe... Ou juste pour se faire un plaisir masochiste et que cet objet, en dépit de sa sombre crétinerie, se doit d'être écouté de bout en bout pour avoir une idée juste de ce que l'on peut aujourd'hui faire de pire en mélangeant instruments et machines.
Entre maestria et tartufferie, je n'hésite pas un instant. Agoraphobic Nosebleed est indispensable à la scène, ce sont des chercheurs, aidons-les, envoyez vos dons.


Exceptionnel ! !   19/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
123 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?