Kimya Dawson

Alphabutt

Alphabutt

 Label :     K 
 Sortie :    août 2008 
 Format :  Album / CD   

Il y a deux ans sortait le palpitant Remember that I Love You, écrit par la moité des Moldy Peaches, Kimya Dawson. Il était alors incontestable que c'était le meilleur album sorti depuis le début de sa carrière solo.

Ceci dit le temps à couru, et après un passage musical remarqué dans le film "Juno", la voilà qui nous reviens avec Alphabutt.
L'album est présenté comme un succession de petites attentions, de petits brins de musique enregistrés entre 2007 et 2008. Le CD sort alors avec la mention "songs for babies". Le côté rose bonbon de la chanteuse est une part d'elle qui charme, et un ami me prête l'opus à sa sortie imminente. Je suis folle de joie de l'avoir entre mes mains - bien qu'un peu jalouse il est vrai. Je rentre l'objet griffonné de feutres de couleurs dans mon lecteur.

Dans ma tête, je prépare déjà mes lignes et mes lignes de chroniques... Il sera cependant inutile d'en imaginer autant. Kimya se perd dans une naïveté troublante, qui perd tout le second degré dont elle avait alors fait preuve. On entend un enfant - par supposition le sien - jouer et bafouiller sur certaines musiques, les rendant dissonantes et parfois inaudibles. Rien que l'ouverture "Little Monster Babies" est une immondice - excusez l'expression - et ces choeurs de bébés me font carrément flipper. La batterie parfois présente se révèle être finalement un moins, engendrant un stress supplémentaire dans cet océan de niaiserie.
Certaines chansons pourraient passer, comme "Alphabutt", tout de même amusante par exemple.

Le problème est ce manque de second degré où pour faire un album enfantin, on met des mioches sur toutes les pistes ou presque. Pas de musique juste (anti)folk. Très dommage car certains chants sont réellement bien trouvés ("Happy Home"). Et puis la présence d'un Kazoo me confortera dans mon avis final sur ce 6ème album de Kimya Dawson. J'en prends pour exemple la jolie "Little Panda Bear" qui sonne enfin clairement, mais gâchée par un kazoo qui fait crisper l'auditeur un peu plus.

En conclusion, l'ancienne Moldy a laissé son passé loin derrière. Elle est une mère accomplie et ne se gène pas de nous le faire savoir. Dès lors aveuglée par cette maternité --comme l'on trouve les dessins des enfants soi-disant géniaux, elle se met en tête d'en faire profiter un monde qui, à part les parents récents, n'en a pas grand chose à carrer. Je m'émeus peu devant ce disque et ne le conseille malheureusement pas. Peut-être les plus grands fans, qui sait ?


Pas terrible   9/20
par Damned!


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?